Le cercle des immortels, tome 7 : Prédatrice de la nuit - Sherrilyn Kenyon

L'avis de Thychat

 

cdi-7.jpg

 

Présentation de l'éditeur:

Valerius Magnus appartient au cercle des Chasseurs de la Nuit, mais il est haï à cause de ses origines romaines. Depuis vingt siècles, il lutte contre les Damnés. Lors d'une échauffourée dans les rues de La Nouvelle-Orléans, il rencontre Tabitha Devereaux. Immédiatement, il est fasciné par cette humaine qui se bat comme une panthère contre les vampires. Le prenant pour un ennemi, elle n'hésite pas à le poignarder, avant de le recueillir pour le soigner. Valerius découvre alors qu'elle a bien d'autres attraits, même s'il s'interdit d'aimer une mortelle.

L'avis deThychat:

Après un début un peu long et une rencontre clichée entre Valérius et Thabita, je m’attendais à être assez déçue par ce livre. D’autant plus que Sherrilyn Kenyon est souvent inconstante dans ses tomes et peut nous offrir du très bon comme du très mauvais.

L’histoire se met progressivement en place et nous retrouvons avec plaisir l’humour de Sherrilyn Kenyon qui arrive souvent à me faire sourire. Dommage que la romance soit très axée cliché Harlequin. S’il y a quelques répliques pertinentes, la plus part des dialogues et des interactions entre ses deux personnages sont très mièvres et ennuient le lecteur.

Bien que cette série nous présente des romances paranormales, ce n’est heureusement pas le centre de l’histoire. En effet, nous retrouvons tous les personnages que nous avons rencontrés dans les précédents tomes. Shérrilyn Kenyon approfondit sans cesse sa trame de fond, bien que je regrette que certains tomes n’en parlent pratiquement pas, ce qui perd le lecteur tant son histoire est complexe et contient un nombre impressionnant de personnages. Entre bons et méchants, je me suis souvent mélangé les pinceaux.

Ce qui m’a particulièrement agacée dans cette suite, c’est le problème de rythme. L’auteur entraine le lecteur dans des moments particulièrement poignants et addictifs, notamment lorsqu’on revit les souvenirs de Valérius et Zareck (un personnage que j’avais énormément apprécié dans le tome 4), puis nous repassons à des longueurs et mièvreries sans nom qui contrastent beaucoup trop avec l’attrait des personnages secondaires. Moi qui n’appréciais pas particulièrement Kyrian et Amanda, je les ai trouvés émouvants dans ce tome.

Plusieurs choses se sont déroulées en arrière-plan de la romance qui oblige le lecteur à poursuivre cette lecture et à passer outre les interactions sans saveur de notre couple principal. En effet, Nick va être confronté à un énorme problème avec Acheron. Mais ce pauvre Nick n’est pas au bout de ses surprises, puisqu’il va faire une chose qui va bouleverser tout son avenir…

En résumé, un tome important qui présente un nouveau tournant pour certains personnages.

Ma note:

6/10

Le cercle des immortels, Tome 8 : Péchés nocturnes - Sherrilyn Kenyon

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau