DC Comics Legends of tomorrow - Saison 1

L'avis de Lirélie : Regardable mais décevant au bout du compte

Afficher l'image d'origine

 

Résumé : Rip Hunter, un agent faisant anciennement partie de la confédération des maîtres du temps désobéit à cette dernière en volant un vaisseau (nommé Waverider) pouvant voyager à travers le temps dans le but de recruter un groupe de super-héros et de super-vilains capable d'affronter une menace planétaire : le criminel Vandal Savage et son armée de super soldats ayant conquis et soumis le futur.

 

L'avis de Lirélie : Premièrement, j'attire l'attention sur le fait qu'à la base, je ne suis pas une fan de comics. Il s'agit donc d'un avis d'une téléspectatrice néophyte sur la thématique, qui réagit en fonction de son plaisir ou déplaisir face à une série inédite sur le petit écran.

Fan de la série "Arrow" découverte il y a peu, j'avais apprécié la force du personnage principal mais aussi des personnages secondaires, tout en nuances, à la fois dans l'humour et dans le drame. Je m'étais particulièrement attachée à Sara Lance et je dois dire que je suis heureuse de voir cette personnalité à part être exploitée dans un spin off de la série. En effet, une naufragée traumatisée formée par la Ligue des Assassins pour tuer sans état d'âme, retrouvant son humanité avant de mourir puis de revenir d'entre les morts grâce à un puits qui transforme les gens en monstres avides de sang, ça a son potentiel. On voit également Ray Palmer (l'irritant rival d'Oliver Quinn dans la saison 3), qui enfile son costume d'Atom pour aider Sara dans la mission que Rip Hunter va leur confier.

Rip Hunter est un maître du temps rebelle qui a décidé d'altérer le cours de l'Histoire pour venir dans le passé (en 2016 donc) chercher des héros capables de l'aider à empêcher Vandal Savage de dominer le monde, et de la sorte, de devenir des légendes. Son projet n'est pas de tout repos...

N'ayant pas suivi la série Flash, certains personnages ne m'étaient pas connus (Firestorm) néanmoins, il n'est pas nécessaire de tout suivre pour comprendre les enchaînements d'événements qui ponctuent les épisodes. C'est plutôt clair, ce qui n'est pas chose aisé dès qu'on touche à la manipulation temporelle. Bon point à ce niveau je dirais. Rip veut empêcher le méchant Vandal de tuer sa famille pendant une ascension qui le mènera à la conquête du monde entier.

Vandal a un passé chargé avec Kendra et Carter, deux membres de l'équipe de Rip, qui sont soumis  une malédiction depuis 4 000 ans. Il y a donc de la vengeance dans l'air, ce qui complexifie l'intrigue et la rend intéressante. L'atout humour réside en la personne de Ray Palmer dont les sorties ne sont pas toujours très fines, mais qui m'avaient permis de ne pas le détester totalement dans Arrow. Il est maladroit et attachant dans son genre.

On retrouve aussi avec joie nos évadés préférés depuis Prison Break : Dominic Purcell et Wentworth Miller (Lincoln Burrows et Michael Scofield). Si j'avais entendu parler de leurs retrouvailles sur petit écran, je ne m'étais pas imaginé les retrouver dans une série de Comics. Mais pourquoi pas ? En tout cas, Dominic Purcell aime décidément les rôles de gros bras puisqu'il joue un voleur plutôt brutal et pas forcément très intelligent, comparse de Wentworth Miller pour tous les casses les plus dingues de leur époque. Réquisitionnés par Rip, ils sont également un atout pour le côté explosif de la série. Disons qu'ils aiment bien tout faire exploser... Mention spéciale pour Miller qui est très convaincant, et j'ajoute que sa voix française est parfaite et lui donne une touche sexy supplémentaire.

Le point négatif côté personnage, c'est Rip. Honnêtement, je le trouve insupportable. Il change tout le temps d'avis, manipule tout le monde et je ne sais pas pourquoi, mais sa façon de se déplacer la tête toujours baissée associée à son col de manteau relevé bien trop haut pour se donner un genre commandant rebelle sexy m'a carrément énervée. On n'y croit pas une seconde. Est-ce le jeu de l'acteur ? Je n'y connais rien en la matière mais j'avais l'impression que le type en faisait des tonnes, au point de décrédibiliser une situation déjà un tantinet tirée par les cheveux.

Le scénario en lui-même est intéressant, cependant certaines scènes sont traitées de manière trop légère, je trouve, et on y perd en crédibilité.

Ce n'est dontc pas la série du siècle, à mon sens, bien inférieure à Arrow, mais ça se laisse tout de même regarder car on est emporté malgré nous dans ces aventures temporelles. Je regrette néanmoins que ce transport se soit terminé, pour ma part, par un soulèvement perplexe de mon sourcil droit avec une fin un peu bizarre à laquelle je n'ai pas tout compris. Une suite semble envisagée avec d'autres personnages de DC Comics. Je trouve ça étonnant.

En tout cas, les amateurs y trouveront peut-être leur compte, quoique, s'ils sont spécialistes en Comics, ils seront peut-être encore plus intransigeants que moi.

 

Ma note pour DC Comics Legends of tomorrow, saison 1 :

***

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

lirelie

Effectivement j'ai trouvé que l'idée de départ était bonne, et j'ai apprécié de retrouver Wentworth Miller dans ce rôle. Il est convaincant. Le problème réside bien dans le traitement du scénario, trop à la légère à mon goût. La série aurait bénéficié de plus de crédibilité si le ton dramatique avait été davantage accentué. Parfois ici, on a l'impression de suivre une sorte de farce. Dommage.

Océane - Entournantlespages
  • 2. Océane - Entournantlespages (site web) | 27/10/2016

J'avais regardé à sa sortie les deux premiers épisodes et malgré l'idée qui est bonne et certains personnages, comme Wentworth Miller et Dominic Purcell qui se retrouvent, que j'ai bien aimé retrouver, je n'ai pas été du tout convaincue par les deux parties du pilote. J'ai trouvé le tout trop fouilli et trop clichés malheureusement...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/10/2016