Sanglante résurrection - Amparo Seith

L'avis de Lirélie

Caisse vampire

A paraitre - Image d'illustration (Le roman n'a pas encore de couverture officielle)

 

Résumé : Irina et Maria sont deux soeurs strasbourgeoises qui décident, après la mort de leurs parents dans l'incendie de leur maison, d'aller en Roumanie rencontrer les membres de leur famille qu'elles n'ont jamais vus et accessoirement leur annoncer l'affreuse nouvelle. Le problème, c'est qu'elles ne savent pas où les trouver; autant chercher dans une meule de foin de 238 391 km² (eh oui, j'ai fait des recherches), d'autant plus qu'elles n'ont pas un sou et que leur déplacement n'a pu être possible que grâce à l'aimbable concours d'un chauffeur routier plutôt sympathique. Sur place, après des débuts assez épiques, elles font la connaissance d'un groupe d'étudiants (filles-garçons) avec qui elles sympathisent. Le courant passant bien, ils leur proposent de partir en vacances avec eux. Irina, l'aînée, est sceptique mais Maria (18 ans) est plus qu'intéressée à l'idée d'aller passer quelques jours au château de Dracula ! Non pas le vrai, mais une réplique construite en vue d'accueillir des touristes et dont les propriétaires ont fait appel à des testeurs volontaires pour noter la prestation hôtelière avant ouverture. Comment refuser un séjour tous frais payés et rétribué dans les contrées ayant vu naître l'homme à l'origine des mythes sur les vampires... ?

 

L'avis de Lirélie : Sanglante résurrection, comme me l'avait qualifié l'auteure en m'en confiant la lecture, est un véritable OVNI dans le genre vampirique. Il y a tant d'aspects différents dans l'histoire que l'ouvrage en lui-même me paraît difficilement classable simplement dans "bit-lit" ou "horreur" ou tout autre sous-genre du fantastique.

Pour commencer, la focalisation interne nous permet de vivre le récit à travers les yeux et l'esprit... que dire? mordant (sans mauvais jeu de mots) d'Irina. Cette jeune femme a la vingtaine et a déjà eu son compte de drames dans sa vie entre la perte de ses parents et un autre événement qui la ronge intérieurement et dont elle ne se résoud à parler que très tardivement. C'est pourquoi on comprend d'entrée la verve de ses répliques et son caractère plus que volcanique. Honnêtement, parfois, j'ai même trouvé qu'elle dépassait les bornes côté langage et attitude agressive (elle aime traiter de "con" ou de "connard", à raison parfois, il faut le souligner). Les gros mots ne m'embêtent pas plus que ça mais à petite dose. Toutefois, ça n'enlève pas à Irina son capital sympathie, au contraire.

En effet, à peine venais-je de commencer le livre que la tournure des phrases et les répliques acides de ce personnage haut en couleurs me faisaient hurler de rire. Le périple roumain est décrit de telle sorte qu'on a l'impression d'être avec Irina et sa soeur quand elles débarquent dans ce pays au niveau de vie peu élevé et leurs déconvenues quant à l'accueil dans les hôtels locaux sont plus que drôles, exemple : "Vingt minutes plus tard, nous nous arrêtons au Dracul Blau, le dragon bleu. Sauf que les néons des trois premières lettres ne fonctionnent pas, conférant à l'enseigne un nom bien ridicule en fin de compte." De même, quand elle se moque de la surexploitation des produits dérivés liés à Dracula dans des restaurants kitshs, où l'un des personnages est obligé de faire fuir une araignée (vraie ou fausse, on ne sait pas trop) avec sa "batserviette".

On vit l'aventure en même temps qu'elles et le nombre impressionnant de références glissées par Amparo Seith dans son manuscrit crée immédiatement une connivence avec la lectrice que je suis qui a à peu de choses près les mêmes. En effet, allant des vidéos de Cyprien (je connais sans être fan) à Big Bang Theory (référence qui m'a fait mourir de rire), on a tout un panel de réflexions nous ramenant à notre quotidien et donc nous rapprochant de cette héroïne pas comme les autres.

C'est une jeune femme provocante que nous avons là mais aussi hilarante et par bien des mesures, touchantes. Ne serait-ce que parce qu'elle veille farouchement sur une soeur qui lui est précieuse et pour laquelle elle est prête à tout, quitte à aller faire coucou au comte Dracula dans un château lugubre.

Parlons-en de ce château. Quels mystères se cachent là-bas ? Qui est vraiment ce propriétaire étrange et horrifique, à la fois énervant et hypnotique, arrivant même à désarçonner, chose incroyable, notre amie Irina dans sa quête de la répartie qui tue ? Commence alors un temps, peut-être un peu long de suspense où je me demandais comment tout ça allait tourner. Comment les liens entre les personnages allaient évoluer? Cela allait-il tourner à l'histoire d'amour ou au cauchemar ou les deux ? Suspense réussi donc puisque je me suis rongé les ongles... Bon OK! Je le fais tout le temps ça (ps: le vernis dégoûtant ça ne marche pas pour les stressées de la vie comme moi).

Et là ! BADABOUM !!! Quand l'auteure se met à passer la cinquième pour nous emporter dans une avalanche d'événements tous plus incroyables qu'on a parfois du mal à suivre tant on se dit: "hein ? mais que font-ils? Mais non, ne faites-pas ça ! Pas par là! Ah oui, en fait oui, par là ! Oups ! Aaah! truc de dingue !", on a l'impression de faire Paris-Marseille en une minute tente à bord d'un avion supersonique surpuissant.  Que d'action !! Parfois sanglante, c'est normal mais j'ai eu mal au coeur quand même.

Que d'actions, disais-je pour un final qui vaut vraiment le détour et qui fait que ce roman sur les vampires sort vraiment du lot. Là où on pense que tout est fini, l'histoire en fait ne fait que commencer...

En conclusion, Amparo Seith a réussi à mon sens à créer une oeuvre originale, qui se démarque des récits de bit-lit ou des simples récits horrifiques pour en faire quelque chose qui entraîne le lecteur dans un panel d'émotions hyper varié, entre rire, compassion, attente, stress, incrédulité, et admiration. J'ajoute que j'ai beaucoup apprécié le fait qu'elle profite également de son personnage pour nous faire découvrir des coutumes et des plats roumains, certains plus appétissants que d'autres. C'est un souci de vérité qui rend l'ensemble facile à imaginer.

Je déconseillerai quand même, par souci d'honnêteté le livre à celles qui chercheraient ici une histoire d'amour à la Bella et Edward, nous ne sommes pas du tout dans le registre cul-cul pan-pan comme le dit si bien ma collègue Meloufoka.

De fait, pour ceux qui souhaitent découvrir une histoire de vampires originale avec un bon cocktail d'humour et d'actions, je conseille d'attendre la sortie de ce roman pour vous en sustenter avec délice ! En tout cas, en attendant, vous pouvez poser les questions que vous voulez sur la page facebook d'Amparo Seith que voici : https://www.facebook.com/pages/Amparo-Seith-auteure/1510641642512954

 

SourireSourireSourireSourire

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/01/2015