Rose Morte de Céline Landressie

L'avis de Lirélie : Histoire prometteuse, style impeccable

Sans titre 1

 

Résumé : France, fin du XVIe siècle. C est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l Angleterre élisabéthaine. Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier. Et c est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d'Artus de Janlys. Le séduisant et mystérieux comte l entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle...

 

L'avis de Lirélie : J'ai découvert l'existence de ce livre grâce à la publicité positive qu'en faisait notre collègue Aurore Cocomilady sur son blog et sur Facebook. Je ne m'y étais pas attardée plus que cela, le sujet ne m'intriguant que moyennement mais en circulant dans les allées de ma Fnac à la recherche d'une petite pépite à lire, je me suis dit: "Oh! Tiens! Qui voilà?!" Du coup, prenant cela comme un signe du Destin (j'exagère le trait, histoire de vous faire lever les yeux au ciel), j'ai fait une nouvelle fois désespérer mon banquier en m'offrant ce 1er opus d'une saga en au moins deux volumes (T.2: Trois épines). Il convient de préciser que cet achat était un format poche Milady. C'est une indication importante dans le sens où Rose Morte avait d'abord été publié aux Editions de l'Homme sans nom avant que son succès ne suscite la curiosité de l'immense Bragelonne à laquelle Milady est affiliée. Respect donc par rapport à ce coup de projecteur indiquant que les Editions de l'Homme sans nom avaient de l'or entre les mains. Je trouve cela vraiment génial pour l'auteure.

En ce qui concerne mon expérience avec l'histoire, je dirais que je me suis vraiment plongée dans le récit de cette jeune aristocrate adorée par son père et rejetée par sa mère, cherchant désespérément à fuir un destin qui, on peut le dire, n'est pas tendre avec elle. Fuyant d'abord une perspective de mariage qui l'exècre, Eileen, qui préfère qu'on l'appelle par le diminutif de son deuxième prénom, Rose pour Rosamund, devra par la suite se confronter à une mystérieuse bande d'assassins avec l'aide d'un comte contre lequel pour elle, il n'y aura aucune échappatoire, Artus de Janlys. Avec lui, elle va découvrir que le monde n'est certes pas ce qu'il paraît.

Mon avis maintenant: il faut être honnête, les deux-cents premières pages, j'ai regardé plusieurs fois la quatrième de couverture pour vérifier qu'il y avait bien l'inscription "bit-lit" dessus. En effet, la première partie du livre faisait plutôt penser à une histoire de romance de type Orgueil et préjugés, ou plus récemment, Orgueil et Volupté d'Anna Barton, dans le sens où on entre dans le quotidien d'une jeune... non, pardon d'une vieille fille (à l'époque, 28 ans célibataire et sans enfant, vous entriez dans cette catégorie) au caractère bien trempé qui n'a de cesse que d'ourdir un stratagème pour échapper à un mariage de raison entre aristocrates auquel la destine son père, avec l'aide de sa meilleure amie Charlotte, un peu dans la même situation. Cette remarque ne se veut pas désobligeante dans le sens où ça restait divertissant, le hic, c'est qu'il faut attendre un certain temps avant que vraiment l'action de type bit-lit, se mette en place avec notamment l'apparition du fameux comte. Il faut le savoir à mon sens. Si vous vous attendez à une enquête style Sherlock Holmes dès les 10 premières pages, c'est loupé. Il y a bien une enquête mais Céline Landressie a fait le choix de l'amener tout en douceur. Ok pour moi.

En ce qui concerne les personnages, j'ai trouvé l'héroïne parfois agaçante mais à chaque fois que je ressentais ce sentiment, je me replaçais dans le contexte historique: les cercles très fermés de la noblesse, le manque d'ouverture d'esprit, l'éducation particulière accordée aux filles (en gros pour se chercher un mari). Rose n'a rien de condescendant ou de futile, mais parfois, son côté volcanique tirait un peu sur le caprice de par certaines réflexions faites à son père. En même temps, elle a le droit d'avoir les nerfs du fait que celui-ci veuille la marier contre son gré. Certes. Donc je ne lui reproche rien, surtout que dans la seconde partie du roman, on a plutôt envie de la plaindre, la pauvre.

Pour Artus, je n'ai rien à dire, il est le personnage mystérieux auquel je m'attendais et les révélations le concernant nous plongent dans un univers original pour lequel il faut rester concentré. Céline Landressie a développé un monde particulier avec ses codes et ses appellations, ce qui ne manque pas d'intérêt. Artus s'y intègre très bien et notre héroïne va le découvrir à ses dépens. Je n'en dirai pas plus.

La relation entre les deux est plutôt bien trouvé de la part de l'auteure dans le sens où je m'inquiétais un peu d'une romance un peu trop facile de par ma lecture des premiers chapitres mais force m'est de constater que le choix opéré est à la hauteur de mes espérances finalement. Je pense que c'est ce qui a m'a fait vraiment aimer le livre.

Pour sûr, si la première partie m'a plu mais sans la petite étincelle nécessaire pour me transporter, la seconde partie a rempli cet objectif. Le rythme s'accélère, les révélations s'enchaînent mais toujours distillées de manière frustrante pour nous pousser à poursuivre notre lecture. On arrive vraiment dans de la pure bit-lit avec ce qu'il faut en surnaturel, sans carnage gore (que je déteste). Rose dévoile d'autres aspects de sa personnalité qui nous la rendent finalement attachante au regard de ce qu'elle subit et la fin nous laisse véritablement sur notre faim (jeu de mot basé sur l'homonymie assez puéril mais j'en suis fière quand même).

En conclusion, en ce qui concerne le fond de l'histoire, je dirais qu'il faut doucement se laisser transporter vers l'univers de l'étrange créé par Céline Landressie, on ne sera pas déçu je pense, surtout lorsqu'à côté, une histoire d'amour pleine de rebondissements et de frustrations vient nous faire rêver ou cauchemarder au choix. Je m'achèterai le tome 2 sans hésitation quand il sortira en version poche.

Voilà. Je pourrais mettre tout de suite mes petits smileys pour notifier mon contentement face à cette découverte toutefois, ce serait oblitérer un élément capital quant à ce livre. Je ne suis pas du genre à faire des commentaires positifs ou négatifs sur le style d'écriture d'un auteur car je ne me considère pas comme une professionnelle en la matière, je laisse ça aux critiques littéraires. Par contre, pour Céline Landressie, je vais faire une exception à la règle. J'ai littéralement été estomaquée par la richesse du langage de cette oeuvre, on évolue entre le niveau courant et le soutenu avec une aisance déconcertante. Je ne sais pas pourquoi cela m'a frappée à ce point mais ce fut le cas suffisamment pour le notifier ici. Je suis admirative de cette écriture stylisée, riche et complexe, avec des références historiques très précises et fouillées. Céline Landressie, si vous me lisez, sachez que même si je ne porte pas de chapeau sur ma tête en écrivant ces lignes, je ne peux résister à la tentation de le tirer bien bas pour saluer ce don que vous avez de nous rappeler comme la langue française est belle. Alors merci à vous !

 

Ma note pour Rose Morte tome 1 : SourireSourireSourireSourire

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

psycho-boook
  • 1. psycho-boook (site web) | 06/04/2015

mais... mais... j'ai encore envie de me l'acheté maintenant ça va devoir attendre juillet mais je sens que cet été va être un régal en découverte

lirelie

J'espère que ça lui plaira ! Elle mérite son succès !

Cocomilady

Je suis ravie que tu te sois finalement plongée dans cette saga magistrale ma belle :) On ne peut être déçus, que ce soit par la qualité rare d'écriture de Céline, ou par les personnages et l'histoire qui sort de l'ordinaire. J'attends avec une envie folle la sortie du tome 3 et tu verras, le tome 2 sera plus que digne de tes attentes ! :)
Je soupire rien qu'en repensant à Artus et aux autres... mdrrr

Bisous ma belle et merci pour cette belle chronique que je vais envoyé à Céline !

Cocomilady

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 01/04/2015