Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée - Cassandra O'donnell (Coup de coeur)

L'avis de Lirélie : JOUISSIF !!!

 

51nfj0edywl aa324 pikin4 bottomright 48 22 aa346 sh20 ou08

 

Résumé : Nouvelle-Angleterre, Burlington… Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il…

 

L'avis de Lirélie : Cela faisait un bout de temps que je n'avais pas dévoré un livre en deux jours. Rebecca Kean a relevé le défi avec brio et m'a transportée dans un plaisir de lecture incommensurable. Je pèse mes mots ! J'ai d'ailleurs hâte de lire la suite d'autant que ma collègue Meloufoka m'a assuré que la saga se bonifiait au fur et à mesure des volumes. Je me suis déjà donc procuré le tome 2 que j'ai trouvé, honte aux gens qui rangent les rayons livres à Auchan, dans la zone "jeunesse" (franchement !!! en même temps ils ont été capables de mettre un livre de zombis dans la partie "policier"!!!).

Pour sûr ! Si vous me lisez et que vous avez une jeune fille (public plus féminin mais les hommes peuvent aimer) de moins de 14 ans qui vous demande de lui acheter Rebecca Kean, NE CEDEZ PAS ! A priori j'ai entendu dire que l'auteure était de cet avis donc ça ne me gêne pas de le dire aussi, mais cette saga n'a rien à voir avec une histoire faite d'amour et d'eau fraîche à la Twilight, il n'y a pas de gentil loup-garou prévenant ou de vampires végétariens doux comme des agneaux ! Certes, il y a des vampires et des loups-garous mais ceux-là, vous n'avez pas spécialement envie de vous en enticher (quoique pour Raphaël, je fais une exception!).

Donc nous avons une jeune sorcière qui s'est enfuie de son clan français, l'un des plus puissants au monde, si ce n'est le plus puissant, parce qu'elle avait fauté avec un ennemi, lequel lui a fait un enfant. Depuis, Rebecca va de ville en ville aux USA, avec sa fille Léonora et sa meilleure amie, Beth, une garou. Cherchant un peu de paix dans sa vie tourmentée, elle s'installe à Burlington et devient professeur d'université spécialisée en littérature française. Tout aurait dû bien se passer. C'était sans compter sur le caractère particulier d'une bonne partie de la population de cette petite bourgade gentillette sur le papier... Rebecca va malgré elle devoir mettre ses talents au service de la société locale pour élucider d'étranges disparitions auxquelles personne ne comprend rien.

Comment dire ? Vous devez savoir que je ne suis absolument pas fan des jurons à gogo dans un roman et franchement, j'aurais dû être choquée par le langage plus que fleuri de notre héroïne mais l'astuce très intelligente de l'auteure à ce sujet est qu'à plusieurs reprises, elle fait s'excuser Rebecca pour son manque de finesse, ce qui rend au final ces passages un peu châtiés finalement hilarants. Heureusement que ça reste savamment dosé car Rebecca n'est pas non plus une de ces poissardes du XIXe siècle parisien dont le verbiage aurait fait pâlir d'horreur mon aimé Hardin d'After, le type (fictif) le plus grossier que j'ai jamais lu. Par conséquent, je pardonne aisément à l'héroïne ses dérapages linguistiques.

Vous l'aurez compris, je me suis beaucoup attachée à Rebecca. Mère à seize ans, âgée de vingt-six ans et en paraissant vingt, elle se bat pour élever sa fille dans les meilleures conditions en dépit de l'épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête. C'est une belle fille, non un véritable canon en fait, et comparé à certains romans où l'héroïne n'en a pas conscience, Rebecca, elle, sait qu'elle est jolie et s'en fout complètement. Elle n'est pas cruche, elle n'est pas fleur bleue (on peut le comprendre) et elle a un sens de la répartie à se tordre de rire par terre. Elle est également fan de séries TV, ce qui me fait penser à mon propre personnage, Samantha Watkins  (également fan de télé), et je me suis régalée à voir défiler des titres de séries que je regarde moi aussi ("Drop dead diva" et autres). Rebecca est une femme censée éprouver que très peu de sentiments mais on se rend compte que ce n'est pas le cas et lentement, elle s'attire le respect des autres habitants (qui la craignent aussi, à juste titre : il suffit de lire la première phrase du roman pour comprendre que ce n'est pas une faible petite cocotte).

Ces habitants sont tous hauts en couleurs et très charismatiques. Je pense notamment à Raphaël, mon chouchou parmi l'ensemble, lequel ne sait plus par quel bout prendre ce petit bout de femme qui le fait tourner en bourrique. Rebecca n'est pas esclave de ses sentiments et ce que j'apprécie, c'est cette façon qu'a l'auteure de nous guider sur des pistes sentimentales fondées ou infondées avec les éléments masculins de l'assistance. Il y a donc une petite dose de romance dans cet opus mais il ne faut surtout pas s'y fier.

Honnêtement, il y a des moments où je regrettais cette capacité que j'ai de vivre les aventures de mes personnages en même temps qu'eux en les imaginant clairement dans ma tête. Non mais allô, POUAHH!!! Certains passages sont limites gore et complètement écoeurants mais toujours justifiés au regard de l'histoire. D'où mon avertissement pour les éventuels jeunes lecteurs qui seraient attirés par cette saga. Si vous avez l'habitude des bonbons et des chocolats, ne vous dirigez pas vers cette série littéraire.

Par contre, si vous aimez la vraie bit-lit, avec une dose de sensualité et une surdose d'humour ravageur, allez-y, jetez -vous sur Rebecca Kean, enfin sur le livre, et dévorez-le ! C'est juste génial, jouissif et complètement addictif.

 

Véritable coup de coeur pour moi donc ma note pour Rebecca Kean : SourireSourireSourireSourireSourire

 

 

Rebecca Kean, Tome 2 : Pacte de sang - Cassandra O'donnell

Rebecca Kean, tome 3 : Potion macabre - Cassandra O'Donnell

Rebecca Kean, tome 4 - Cassandra O'Donnell

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

lirelie

héhé ! c'est le but !

psycho-boook
  • 2. psycho-boook (site web) | 06/04/2015

purée O_O maintenant j'ai envie de le lire !

lirelie

Merci à toi !

Luna05
  • 4. Luna05 | 03/04/2015

Un avis qui donne vraiment envie, bravo Lirélie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/06/2016