Louis XIV, La vie du grand roi - Max Gallo (Coup de coeur)

L'avis de Lirélie : ÉbLOUISsant ! ^^

9782845637962 658x1024 1

 

Résumé : Il a été roi dès l’âge de cinq ans. Et il a régné jusqu’à soixante-dix-sept ans. Il a été admiré, aimé. Il a agrandi le royaume de France. Il a été sans pitié pour ceux qui s’opposaient à lui. Par-dessus ceux qui grimaçaient d’ironie, l’immense foule du peuple français se rendait à Versailles pour admirer l’œuvre de son roi. Ces « gens » mesuraient combien le Roi-Soleil était attentif à la vie de son royaume. Et s’il a fait la guerre, c’est qu’il voulait défendre « la justice et l’honneur du peuple français ». À la fin de sa vie, combattant avec ses médecins une maladie qui lui causait d’affreuses souffrances, Louis XIV rassemblera les courtisans dans sa chambre et d’une voix résolue mais affaiblie, dira : « Messieurs, je m’en vais ; mais l’État demeurera toujours. » pour Louis XIV, il n’y avait rien de plus grand pour la France. Jusqu’à sa mort, le dimanche 1er septembre 1715, ce roi eut le courage d’avoir accepté cette mission, persuadé qu’il l’avait reçue de Dieu.

 

L'avis de Lirélie : Comme vous avez dû le deviner avec le stupide jeu de mots dans mon titre, j'ai été littéralement envoûtée par ce livre. C'est pourquoi je remercie vivement les éditions XO pour cet incroyable service presse.

 

Si mon langage vous paraît un peu trop pompeux et laudatif, c'est que vous ne vous êtes pas encore pris dans les filets de ce récit grandiose d'un souverain qui ne l'était pas moins : Louis XIV.

Soyons honnête : à la base, je suis assez rétive avec les biographies romancées de personnages illustres car comment peut-on un seul instant se mettre à la place de ces "Grands" de l'Histoire pour leur prêter telle ou telle pensée concernant tel ou tel entretien imaginaire avec l'un de leurs proches ? Leur poids dans notre passé et notre culture rend la chose assez malaisée et sûrement périlleuse. Surtout lorsqu'on s'attaque au symbole de la puissance de la monarchie française qu'était le Roi-Soleil.

 

Combien d'ouvrages ont été écrits sur ce monarque ! Il ne fallait pas moins qu'un Max Gallo pour nous faire entrer dans la vie, le quotidien, l'entourage, les amours, et surtout, la psychologie de Louis XIV, d'une manière qui contenterait les historiens comme le lecteur quidam.

Pour ma part, cela faisait très longtemps que je souhaitais me plonger dans une biographie du roi soleil, d'où mon double saut périlleux arrière de joie quand les éditions XO m'ont aimablement envoyé un exemplaire du dernier né de la longue bibliographie de Max Gallo. Si cet auteur est entré parmi le cercle des "Immortels" de la littérature, je le remercie également d'avoir contribué, comme d'autres, à rendre accessible au plus grand nombre le récit de vie d'un souverain qui lui, a depuis longtemps intégré le cercle des "Immortels" de l'Histoire française.

 

En effet, si de nombreux ouvrages ont été écrits sur Louis XIV, c'est justement parce qu'il y a beaucoup à dire, dans tous les domaines. Et pour un lecteur lambda qui souhaite approfondir ses connaissances sur un tel personnage, il est assez difficile de faire son choix autant que de s'accrocher jusqu'au bout à la lecture d'une monographie détaillée au point de le perdre.

 

Dans La vie du grand roi, Max Gallo adopte un point de vue intérieur et une focalisation interne très intéressants. Si l'ensemble est écrit à la 3e personne du singulier, on ne peut pas nier être dans l'esprit du roi-soleil pendant toutes les étapes de sa longue, longue vie. Si longue, qu'elle est divisée en plusieurs parties selon les grands moments de son règne, depuis son enfance jusqu'à sa mort en 1715. Si longue qu'il a bien fallu condenser tout cela en 720 pages environ. Pour autant, ce chiffre ne doit pas décourager, au contraire ! Avoir une vue d'ensemble de ce qui fut l'un des règnes les plus marquants de notre passé monarchique est une chance qu'il faut saisir, sachant que les pages se dévorent l'une après l'autre sans ressentir d'ennui.

 

Certes, il y a de nombreux personnages; j'en connaissais certains et d'autres, du fait de leur nombre, ne sont pas restés dans ma mémoire et je le pense malheureusement, ne le resteront pas. Certes aussi, certains pans du récit frustrent par leur traitement général, choix opéré pour favoriser le traitement intégral de la vie du grand roi. Mais il ne faut pas oublier justement que cette vie fut riche et entière et que, honnêtement, je me demande comment Max Gallo et ses éditeurs ont réussi à la faire tenir en si "peu de pages" sans s'arracher les cheveux de devoir réduire des passages tellement passionnants (la Fronde, les amours avec la Montespan, ...).

 

J'ai donc adoré parcourir ce livre en découvrant les pensées du roi à mesure qu'il avançait dans son règne : depuis son enfance et le traumatisme de la Fronde, à sa prise de pouvoir personnelle marquée par l'arrestation de Nicolas Fouquet - fou ambitieux qui n'avait pas compris qu'à trop vouloir s'approcher du soleil, on s'y brûlait - en passant par ses aventures avec ses maîtresses (très bien restituées dans sa manière toute personnelle d'appréhender l'amour), par les guerres (nombreuses et coûteuses), son lien avec Monsieur (son frère), Molière, Vauban ou encore la Palatine (les passages de ses lettres retranscrits dans le livre ont ravivé cette envie que j'avais déjà de lire sa correspondance), pour finir sur le crépuscule d'une existence vouée à l'État et à la grandeur d'une France que Louis XIV voulait à son image.

 

Ce livre est donc d'abord et avant tout la retranscription de l'image d'un homme qui ne se voyait qu'en tant que roi. Et pas n'importe quel roi: l'un de ceux que les générations futures n'oublieraient jamais.

 

Eh bien félicitations, Majesté, votre vie est encore aujourd'hui objet de curiosité et d'admiration, comme d'inspiration littéraire. Et félicitations Max Gallo car avec votre livre, en plus d'explorer l'intimité d'un souverain aux prises avec les problèmes et les excès de son temps, vous avez permis de faire bénéficier aux simples "mortels" d'une connaissance certes générale, mais déjà bien vaste, de ce qui fut La vie du grand roi.

 

C'est donc un coup de coeur bien mérité qui conclura cette chronique qui je l'espère, chers lecteurs, vous aura "ensoleillés":

*****

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

lirelie

Merci !! J'ai laissé le vent de la passion m'empôôôrter sur cette chronique !! mdr

Chloé.N

Je confirme, je l'ai lu, il est très bien. Pas pompeux et très instructif.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/06/2016