Les seigneurs de l'ombre, tome 12 - Gena Showalter (coup de cœur)

L'avis de Lirélie : Encore un opus génial pour Gen(i)a(l) Showalter !

Afficher l'image d'origine

 

Résumé : Après avoir passé des siècles dans les geôles de Lucifer, Baden est de retour sur terre. Pourtant, sa liberté n’est qu’illusoire, car il est dominé malgré lui par deux maîtres qui lui imposent leur loi : Destruction d’abord, le démon qui le hante et le pousse toujours à plus de violence. Hadès ensuite, le roi des enfers, qui le traite comme son esclave et lui impose des missions de plus en plus périlleuses. Chargé de s’emparer d’une mystérieuse pièce aux puissants pouvoirs, Baden se présente ainsi chez Aleksander, un homme d'une cruauté et d'une violence inouïes, qui vient d’épouser sous la contrainte Katarina, une jeune humaine. Choqué par cette union, mais aussi séduit par la beauté de Katarina, Baden enlève la jeune femme et la conduit à la citadelle des seigneurs de l’ombre. Cependant, loin de lui être reconnaissante de l'avoir sauvée, Katarina semble craindre Baden presque autant que son monstrueux mari et ne songe qu'à s'enfuir... 

 

L'avis de Lirélie : Si les deux opus précédents m'avaient un peu déçue, je dois dire que j'ai renoué avec ma passion pour Les seigneurs de l'ombre, avec celui-ci. Gena Showalter nous a encore concocté un cocktail détonnant d'humour, d'action, de romance, d'érotisme et de violence dont elle seule a le secret.

Et, enfin ! Elle s'est décidée à traiter plus avant le lien entre William et Gilly !

Je ne m'étendrai pas trop dessus parce que je pense que beaucoup de lectrices attendaient, comme moi, que l'auteure se consacre vraiment à ces deux-là. Je donnerai donc un seul indice concernant ce que j'ai lu : j'ai grincé des dents positivement et négativement. C'est un indice absolument foireux, n'ayons pas peur des mots, mais je préfère ça que quelque chose de plus concret qui risquerait de créer un spoiler et des envies de meurtre à mon égard. Voilà. Je m'arrêterai donc là et je pense juste désespérer en attendant le tome 13.

En ce qui concerne ce tome 12, j'ai véritablement adoré. Baden n'était pas un personnage qui m'intéressait plus que ça dans les autres livres et là, je dois dire qu'il est à croquer ! Imprévisible, effrayant, charmeur, émouvant, violent, possessif, protecteur, sexy : le bad boy romantique dans toute sa splendeur, celui capable de vaporiser les petites culottes en un seul regard ! Vous me direz, il n'est donc pas très différent des autres Seigneurs de l'ombre...

Il est vrai que ces personnages ont tendance à adopter des attitudes qui se ressemblent assez. On est romantiques, certes, mais pas stupides ! Mais on s'en fiche. Le cocktail fonctionne toujours et les personnages ont quand même des traits propres à chacun qui font que le succès de la saga ne se dément pas. Il suffit de regarder William! Bon j'arrête avec lui (je l'adore). En tout cas, Baden a un charme fou et son ultra-violence n'empêche pas le fantasme.

Pour le reste, que dire à part que Gena Showalter continue à créer des histoires palpitantes avec des démons, des anges, le diable et les dieux de l'Olympe qui se côtoient, s'apprécient et se font la guerre dans un univers chaotique tout autant que fabuleux ? J'ai beaucoup apprécié le point de départ réaliste de l'intrigue du tome 12 néanmoins : une femme qui est obligée d'épouser un malfrat pour sauver un membre de sa famille. Cela fait plus polar que Harlequin nocturne. Et la femme en question n'est pas une harpie ou une elfe ou une quelconque créature surnaturelle, c'est une humaine qui dresse des chiens ayant été maltraités par leurs anciens propriétaires. Ah ! Et elle est capable d'être drôle et de botter les fesses des méchants ! et des gentils... Ah ! Que du bonheur !

On retrouve également tous les personnages des volumes précédents dans une cascade de répliques à mourir de rire, qui vous vaudront les regards étonnés des personnes assises à côté de vous pendant votre lecture. L'évidence ! Mais que c'est bon !

Je suis et reste donc fan de cette saga de Gena Showalter, dans laquelle je suis tombée par accident de commande sur amazon, et pour laquelle je resterai fidèle jusqu'à sa fin, déplorant mais comprenant les jours qui s'étirent entre deux publications.

 

J'attends donc le tome 13 avec impatience et une pointe d'inquiétude, vous l'aurez compris, et pour ce tome 12, véritable coup de coeur, je mets la note nouvellement créée et improbable de :

******

(NB: 6 étoiles équivaut à une lecture orgasmique ! Jusqu'ici, la dernière en date était L'univers à portée de main, de Christophe Galfard, lu en 2015)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 03/09/2016