La meute de Chânais, tome 3: Faolan - Ysaline Fearfaol (Coup de coeur)

L'avis de Lirélie : Coup de coeur !

La meute de chanais tome 3 faolan la vengeance 719148 250 400

Résumé : Depuis des siècles Faolan de Chânais n’a d’yeux que pour Blodwyn, la guerrière du clan. Il ne lui a cependant jamais avoué ses sentiments, trop conscient du lourd passé qui a fait d’elle la louve cynique et dominatrice que ses ennemis craignent plus que tout. Mais lorsque les cauchemars de l’enfance de Blodwyn ressurgissent, que la meute doit faire face à une nouvelle menace et à de nouvelles trahisons, Faolan se révèle être la seule chance de salut de la jeune femme. Acceptera-t-elle de lui ouvrir son cœur pour ne pas sombrer dans l’enfer de son passé… ?

 

L'avis de Lirélie : Mettez un séducteur invétéré qui cache diablement bien son jeu auprès des gens qui le côtoient depuis des siècles et surtout auprès de la femme la plus dangereuse portant un gêne de loup-garou. Mettez ladite femme/femelle (c'est une louve quoi) en pleine période d'extériorisation de ses penchants dominateurs et violents. Mettez un sale type devenu esclave par sa propre arrogance et qui fait tout pour s'en prendre plein la tête. Mettez un danger qui guette l'ensemble de la meute de Chânais... Et vous avez un cocktail haut en puissance ! Voilà ! Pour une recette, c'est une recette, et explosive qui plus est !

J'ai adoré.

J'ai lu les précédents tomes d'Ysaline Fearfaol avec intérêt même si, pour être honnête, les loups-garous ne me font guère rêver. Logique quand Jacob me donnait des boutons dans Twilight et quand moi-même j'écris sur des vampires... Mais bon. Je ne suis pas fermée, la preuve.

Cette saga sur les de Chânais vaut vraiment le détour avec ses personnages hauts en couleur, à la fois séducteur, violents, passionnés, et parfois limite débiles à voir le niveau de certaines de leurs farces. Toujours à donner des vapeurs aux hommes et aux femmes, ils ne laissent pas indifférent, que ce soit dans la fiction, comme dans le réel. C'est sûr.

Mais ce qui vraiment m'a plu dans cet opus, c'est la personnalité des deux protagonistes. J'avais préféré Aymeric et Yseult aux deux héros du tome 2 mais force m'est de retourner ma veste avec Blodwyn et Faolan. (À croire que les femmes dénommées Blodwyn ont toutes un caractère de cochon... cf pour me comprendre le tome 3 des aventures de Samantha Watkins. Sûres que les deux finiraient par se taper dessus aussi, les mégères... mais je m'égare)

Faolan, comme je le disais dans mon entrée en matière, cache bien son jeu. Je ne dirai pas en quoi, vous verrez, mais c'est ce qui m'a vraiment touchée, notamment avec la scène où l'on comprend le pourquoi du comment (passage du téléphone portable). Blodwyn, elle, a un passé tortueux et torturé qu'on apprend un peu plus tard et qui nous permet de mieux cerner son comportement vis à vis de la gente masculine et de Faolan en particulier. Les deux sont attachants mais pas parce qu'ils sont sympathiques.

Nan mais franchement. Vous croyez qu'arracher les castagnettes d'un type avant d'aller déjeuner c'est sympathique ? Non, même si ça peut détendre après une dure journée (je rigole, hein, no stress). Eh bien, ça, c'est notre Blodwyn, qui a la langue aussi acérée que ses griffes et qui ne perd pas une occasion pour les utiliser, notamment contre Charles St-Eve, l'ex d'Yseult, qui mérite bien ce qui lui arrive, j'avoue. Elle est terrifiante, violente, castratrice et totalement fêlée, mais on ne peut que s'attacher à elle. Idem pour le coureur de jupons qu'est Faolan. Les deux personnages n'ont donc pas le profil d'une personne normalement sympathique, mais on ne peut pas faire autrement que de sourire à leurs réparties et frémir devant les obstacles qu'ils rencontrent.

C'est là aussi le point fort de ce 3e tome. En plus d'une nouvelle romance, l'auteure distille les prémisses d'une menace très grave contre sa meute, ayant rapport avec le passé d'un des personnages. Cette astuce rend le récit encore plus passionnant.

Autre chose, je dis bravo à Ysaline Fearfaol pour avoir réussi à me faire rougir comme une bonne soeur lors des passages sensuels. Cela faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé et même si rien n'est vulgaire et qu'au contraire, on reste bien dans la sensualité romantique, la description telle qu'elle était présentée m'a rappelé que j'avais gardé un fond de pudibonderie quelque part dans mon être déjanté. Pour autant, cela m'a bien fait sourire et cela ne prouve qu'une chose, c'est que l'auteure sait rendre son récit réaliste.

Au point que j'ai failli en vomir. Eh oui, j'étais tellement dedans que lors de plusieurs combats, mon estomac s'est mis à faire le grand huit dans mon ventre. Honnêtement, Blodwyn, et les autres loups, essayez de machouiller sans faire trop de saletés ! Démembrer vivant quelqu'un, oui, mais évitez le sang !

Ouais. Bon. Autant demander à Nabilla d'utiliser son cerveau...

Moralité, c'est un coup de coeur que j'ai eu pour les aventures de Faolan et Blodwyn, auxquelles je mets un enthousiaste :

*****

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/06/2016