La Confrérie de la dague noire, Tome 5 : L'amant délivré - J. R. Ward

La Confrérie de la dague noire, Tome 5 : L'amant délivré - J. R. Ward

L amant delivre

Présentation de l'éditeur:

Tandis que Marissa habite désormais avec Butch et Viszs, en tant que shellane du premier, Viszs a lui beaucoup plus de mal à contrôler ses actions : ses visions ont disparu, et ses sentiments incertains pour Butch lui embrouillent l'esprit.
Alors quand la Vierge Scribe le contacte pour lui annoncer qu'il est son fils et qu'en tant que tel, il est le Primâle et doit féconder 40 Elues, Viszs pète les plombs. Littéralement.
Sauf que cela le conduit à aller seul tuer des éradiqueurs. Et cette fois-ci, la bataille tourne mal : un mystérieux inconnu lui tire dessus...
C'est comme cela qu'il se retrouve à l'hôpital, une balle dans la poitrine. Un hôpital humain.

Mon avis:

 

Après avoir lu les 4 premiers tomes de cette série, j’étais impatiente de découvrir enfin ce que nous cachait V. Bien que ce soit le personnage principal de ce tome, nous découvrirons l’évolution de beaucoup d’autres, pour notre plus grand plaisir.

 

Le début m’a d’abord laissée septique de par ses nombreux clichés qui m’ont fait plus d’une fois soupirer. Une humaine qui rencontre un vampire sans connaitre ce monde fantastique qui l’entoure ? C’est du vu et du revu ! Après quelques longueurs qui ont ralenties ma progression, heureusement, J-R. Ward réussie encore une fois à se démarquer.

 

Les personnages sont tous très attachants et les émotions passent bien. Le scénario présente des évènements inattendus et bien amenés, bien que certaines choses soient faciles à deviner. L’histoire devient de plus en plus addictive au fil de la lecture.

 

L’autre petit point négatif qui m’a frustrée, c’est le passage d’un personnage à l’autre, sans transition, qui arrive souvent lorsqu’on est à fond dans une scène. Et là, bim ! ça coupe pour passer à autre chose. J’ai également eu un peu de mal avec la scène SM (plutôt trash) entre V et Jane.

 

J’ai aussi noté certaines incohérences, comme le fait que V préfère courir au lieu de se dématérialiser dans les situations critiques. Pourquoi choisir la voie la plus longue alors que les frères se servent de leurs pouvoirs comme ils respirent ?

 

Pour finir, la fin de ce tome est assez inattendue et j’avoue avoir eu du mal à y croire. On peut dire que J-R Ward à l’esprit un peu tordu, lol.

 

En résumé, un très bon tome, dans la ligné des précédents.

 

Ma note :

 

8/10

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 01/06/2014