La Chronique des Bridgerton, Tome 7 et 8 de Julia Quinn

L'avis de Lirélie : Une conclusion jouissive d'une saga qui l'est tout autant

La chronique des Bridgerton (Tome 7) - Hyacinthe par [Quinn, Julia] 

 La chronique des Bridgerton (Tome 8) - Gregory par [Quinn, Julia]

 

 

Résumé : La cadette des Bridgerton, l’une des meilleures familles du Londres des années 1820, est-elle destinée au célibat ? Trop fine mouche, trop directe, Hyacinthe n’a rien de l’héritière effacée qu’apprécient les hommes de la bonne société. Pourtant, ce n’est pas une raison pour finir vieille fille ! Certes, quand Gareth Saint-Clair, un aristocrate à la réputation douteuse, croise son chemin, on est loin du coup de foudre. Mais la traduction, à quatre mains, d’un journal intime écrit en italien va jouer un rôle qui n’était pas du tout prévu.

Résumé : Gregory Bridgerton a toujours cru au grand amour. Il sait que sa future épouse l’attend quelque part, que leur amour est prédestiné. Le jour où il rencontre lady Hermione Watson, il pense, transporté de bonheur : « C’est elle ! » Hélas, lady Hermione aime ailleurs, lui révèle sa meilleure amie, Lucinda Abernathy, une jeune personne qui, bien que fort spirituelle, n’a pas l’éblouissante beauté d’Hermione. Gregory a cependant besoin de son aide s’il veut gagner le coeur de sa dulcinée.

 

L'avis de Lirélie : Ayant enchaîné les deux livres, je fais le choix de les rassembler pour une unique chronique. J'ai adoré ces deux lectures et je suis heureuse que l'aboutissement de la saga familiale de Julia Quinn s'achève sur une impression plus que positive.

En effet, après quelques déceptions avec Colin et Éloïse, je dois dire que l'auteure a su me raccrocher à ses oeuvres avec les réussites que sont les trois derniers opus; mention spéciale pour l'ultime centré sur Grégory.

N'imaginez pas quelque chose d'incroyablement original, encore une fois l'auteure reprend les mêmes ingrédients qui ont fait mouche avec les volets précédents : humour, sensualité, situations cocasses, vertus en danger, romantisme. Pour Grégory, j'irai plus loin en disant qu'on a quasi un copié-collé d'un des premiers volumes puisque le héros s'entiche de quelqu'un pour, à coup sûr, se rendre compte que la femme de sa vie était sous son nez depuis le début. Il n'empêche...

Dans Grégory, j'ai beaucoup aimé la scène d'ouverture du mariage avec un suspense qui, à défaut d'être transcendant, est bien présent. Il est intéressant aussi d'enfin pointer les défauts des personnages Bridgerton qui apparaissent bien souvent sous leur meilleur jour. Hyacinthe et Grégory ne sont pas épargnés et réalisent qu'ils ne sont pas parfaits grâce la voix de la sagesse qui est... Vous verrez. En tout cas, c'est bien vu car ça rend les choses plus réalistes. Grégory est trop sûr de lui et ne ressent pas le besoin de lutter pour ce qui est important parce que tout lui a été facile pendant son enfance. Quant à Hyacinthe, elle se plaît à jouer les langues de vipère, mais elle se replie sur elle-même dès qu'elle tombe sur un adversaire à sa taille. Les épreuves les aideront à s'améliorer.

Les intrigues amoureuses gardent ce piquant et ce côté émouvant qui ne peuvent que toucher la corde sensible même si les situations ne sont pas toujours crédibles. On est dans de la pure romance, après tout. Mais on s'en fiche, on passe un très bon moment et c'est le principal.

La seule chose que j'ai regrettée, c'est la fin abrupte dans le 7e tome sur Hyacinthe. Tout est bien qui finit bien, on s'en doute vu le genre littéraire, cependant, après tant de remous pour les secrets cachés dans le journal intime de la grand-mère du héros, on aurait pu penser que les conséquences en seraient plus... épiques ? Là je trouve que ça se finit trop facilement, énigme résolue, c'est bon, marions-nous. Mouais. Déception.

Heureusement, tout en Grégory a su me plaire et c'est donc avec un grand sourire satisfait que j'ai refermé mon livre (ou plutôt mon applicaiton kindle), disant ainsi au revoir aux Bridgerton que je fus bien aise de connaître tant ils m'ont apporté de bonheur en tant que lectrice. C'est donc une saga que je recommande chaudement pour les amateurs du genre auxquels je conseille de ne pas s'arrêter sur une déconvenue, car avec 8 enfants Bridgerton, il est clair que dans le lot, vous trouverez le ou les volume(s) qui vous emmènera/ront au paradis des romantiques qui s'assument.

 

Ma note donc pour Hyacinthe et Grégory, de Julia Quinn : 

****  (Hyacinthe) et

***** (Grégory - coup de coeur)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/09/2016