Il ne peut rien arriver dans un monde qui n'existe pas d'Alice Bel

Chronique d'Esme-ralda

Sans titre 14

 

[ ROMANCE – LITTERATURE SENTIMENTALE – NOUVEAUTE 2016 ]

 

 

Résumé :

Lalia et Augustin sont deux enfants enfermés dans des corps d’adultes. Ils ont trente ans, vivent à Paris et sont terrifiés à l’idée de grandir. Pour ne pas affronter la réalité, ils s’inventent un monde où on marche sur les mains pour ne pas pleurer, où on fait des grimaces pour communiquer, où on compte ses pas pour se retrouver, où il y a des parenthèses, du miel, des Mentos empoisonnés, des faux mariages et des chasses au trésor. Ils ne craignent rien, il ne peut rien leur arriver dans ce monde puisqu’il n’existe pas. C’est l’histoire d’un amour inscrit dans une génération élevée aux séries télévisées, une génération qui a peur de vieillir, peur de l’amour, peur de la vie. C’est l’histoire d’un amour qui n’existe pas.

 


 

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie beaucoup Alice Bel pour ce merveilleux service presse.

A la fin de cette lecture, je me revois rester coi, tranquille, ébahie et certainement les yeux grands ouverts par ma stupeur. Ce sont mes enfants qui m’ont réveillé de mon immobilité (comme c’est bizarre et finalement d’actualité).

Oui les enfants sont l’incarnation de la pureté (bon, jusqu’à un certain âge, faut pas se voiler la face) et ne sont pas corrompus par le monde des adultes. Ils vivent dans un monde où tout est beau et simple, où chaque mots ne signifient que ce qu’ils veulent dire, sans détour et sans aucuns sous entendus. C’est ce monde là, où vivent Laïla et Augustin. Un monde parfait où eux seuls en saisissent les codes et où ils s’épanouissent à leurs façons. Mais ce monde ci , n’est il pas seulement qu’une parade ou une carapace pour apprivoiser le réel où les sentiments si forts et purs effrayent et provoquent la fuite malgré ? Oui, ils s’aiment d’un amour profond, ils se comprennent, ils fusionnent. Tout leur entourage est unanime, même Arthur, le fils d’Augustin, ne se gêne pas de leur dire qu’il veut un petit frère ou une petite sœur. L’enfant voit la Vérité, l’Amour Véritable. Mais ces derniers, les effrayent et les déchirent violemment. Ils s’accrochent, inventent de nouveaux jeux et se saoulent pour mieux supporter leur  relation, si bizarre soit elle est véritablement authentique.

Alice Bel a su montrer la complexité humaine à s’autodétruire, à s’automutiler, malgré un bonheur et un amour évidents. L’amour est l’ancre humaine, mais la solitude est dévastatrice et obligent l’Homme à supporter l’insupportable. Alice Bel a un étonnante plume détonante, nous plongeant dans le déprime de Laïla, les excès colériques et haineux. Elle nous aspire vers un espoir à porté de mains, mais si loin…

Tout est d’une complexité que les enfants aiment bien s’imaginer, mais que les adultes vivent au jour le jour. Je crois que le secret de l’amour est de garder au fond de soi une part de son enfance.

Cette lecture révèlera en vous, une part enfouie de vos rêves d’enfants. Chacun d’entre vous portera un œil ou un avis bien différents, car chacun est unique…

Cette lecture poignante, vous transportera dans le quotidien de deux amoureux transits où leur réalité n’est qu’un jeu perdu d’avance.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/07/2016