Hors de moi, Thalia Palanque

L'avis de Lirélie

51qoawcdual sy300

Voici une histoire de romance surnaturelle assez originale.

En effet, nous suivons Stella, jeune lycéenne de Floride traumatisée par la mort de sa meilleure amie lors d'un accident de voiture. Harcelée par les autres élèves du lycée au point que certains lui disent sur sa page Facebook qu'ils auraient préféré qu'elle meure à la place d'Ever, elle voit comme un soulagement la mutation de son père à Boston. Elle intègre ainsi une nouvelle école, fait de nouvelles rencontres et surtout ne comprend pas qui est ce Sebastian dont tout le monde s'obstine à garder la chaise alors qu'il ne vient pas en cours.

La vérité lui apparaîtra lorsqu'elle va utiliser son pouvoir de faire des voyages astraux. Si vous êtes fan de Charmed, ce sujet ne doit pas poser problème puisque Prue Halliwell avait à peu de chose près le même don. A ceux qui me lisent et se grattent la tête en se disant "Voyages astraux??? Elle prend une fusée pour voir si les hommes viennent bien de Mars et les femmes de Vénus?", je répondrais point du tout ! C'est d'ailleurs pendant l'un de ses voyages qu'elle va rencontrer celui autour duquel le mystère s'épaissit de jour en jour. L'amour qui naît entre les deux jeunes gens est puissant mais saura-t-il transcender les frontières ?

 

L'avis de Lirélie : Point positif pour l'originalité de l'histoire, ça sort de l'ordinaire et c'est appréciable. L'héroïne est sympathique, tout comme les personnages secondaires. J'ai beaucoup d'affection pour Jenny et on compatit avec Stella quant à ce sentiment de culpabilité qui l'étouffe au point que sa seule manière de trouver un peu de paix, c'est de se réfugier sur son plan astral. Il y a également la "bimbo garce" de service du nom d'Alexandra qui cherche par tous les moyens à séduire Sébastian et franchement, on a presque pitié d'elle tellement elle se donne du mal pour rien, la pauvre. Ce qui est intéressant aussi, c'est l'amnésie de ce dernier concernant son vécu onirique avec Stella. Ainsi, l'histoire d'amour devient plus complexe, ça ne tombe pas tout cuit dans le bec pour qu'ensuite on s'ennuie. Seulement, il y avait des moments où j'avais littéralement envie de secouer Sébastian comme un prunier. Je sais bien qu'à dix-sept ans on ne se comporte pas toujours avec bon sens mais on peut au moins se servir des quelques neurones à disposition. Donc autant on a envie qu'il voie la vérité en face, autant on a envie de le traiter de crétin borné, surtout en sachant l'effet que se font ces deux-là. Plusieurs fois je me suis dit : "doucement les jeunes, on calme ses hormones"! J'ai vibré vers la dernière partie du livre, le rythme de l'histoire s'accélérant petit à petit pour nous prendre en haleine pendant la situation finale. J'ai retenu mon souffle parce que franchement, il y avait de quoi.

J'ai donc vraiment accroché à l'histoire malgré la gestion de la ligne du temps qui m'a un peu perturbée. En effet, les transitions abruptes entre certaines scènes m'ont destabilisées: on passe d'un endroit à un autre très vite au point que parfois, il m'a fallu revenir en arrière pour me rappeler où j'étais. Par exemple, on apprend la nature de son pouvoir et paf! la revoilà à l'école et repaf retour à la maison! Dans le même esprit, je ne suis pas sûre que Stella ait intégré son école en septembre puisque peu après, on parle de Thanksgiving. Seul ce point temporel m'a dérangée et encore... Cela ne m'a pas empêchée d'être captivée au point d'être déçue de ne pas pouvoir enchaîner avec le tome 2.

Vous l'aurez compris, je recommande ce livre qui m'a moi aussi fait voyager sauf que je n'ai pas eu besoin de détacher mon esprit de mon corps pour ça. Cela doit être bizarre quand même.... Mais je m'égare...

Donc ma note pour Hors de moi : SourireSourireSourireSourire

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/11/2014