Hollywood en Irlande, volume 3, Élisia Blade

L'avis de Lirélie : Toujours sympathique

81lmpuazpcl sl1500

 

Résumé : Adélia est probablement la fille la plus maladroite de la planète. Ce qui la sauve, c’est qu’elle l’assume totalement et cela ne lui pose aucun problème… jusqu’à ce qu’elle échoue au beau milieu d’un champ au pied de Nate Calvin. Coup de foudre. Inévitable, non ? Nate Calvin est LA star hollywoodienne du moment. Impensable donc que cet homme tombe immédiatement et irrémédiablement amoureux d’elle. Comment peut-il être sincère alors qu’elle n’a pas assez de doigts pour énumérer ses défauts ? Mais pourquoi le bel acteur est-il venu se planquer au milieu de la campagne irlandaise ? Adélia a-t-elle raison de lui faire confiance ?

 

L'avis de Lirélie : Toujours captivante, cette série sait tenir son public en haleine au point d'en attendre la suite avec impatience. Si le volume 2 m'avait moins convaincue par certaines longueurs et une fin trop frustrante, ce 3e opus m'a en revanche beaucoup plu.

Toujours aussi peu confiante en sa force de séduction, Adélia continue de ne pas croire en l'attirance que semble éprouver Nate Calvin pour elle. Effectivement, comparée à une mannequin Givenchy, elle ne fait pas le poids (sans mauvais jeu de mots).

Tout tourne ici autour de cette étrange rencontre qui propulse notre héroïne dans un monde parallèle où une star de cinéma souhaite apparemment sortir avec elle. On peut comprendre son désarçonnement. Personnellement, si Henry Cavill sonnait à ma porte en me disant que je lui plais parce que justement j'ai un peu de gras et que je ne passe pas mes journées à me regarder dans mon miroir (franchement, je préfère éviter si c'est pour récolter 7 ans de malheur avec du verre brisé), je pense que je lui rirais au nez et que je fermerais aussitôt ladite porte pour entrer en cure de désintoxication contre la bêtise.

Mais bon. Ce n'est pas moi, et ce n'est pas non plus Henry Cavill. C'est Nate. Alors parlons-en.

Nate est beau, et riche. Déjà, il a un bon point.

On aurait pu croire que son côté revêche du début de sa rencontre avec Adélia serait un mauvais point. Cest sûr qu'on ne pouvait pas dire qu'il était un modèle d'amabilité. Or ici, on découvre une autre facette de ce personnage, qui pour une fois, peut se permettre d'être lui-même en face d'une autre personne. Cela va complètement chambouler notre héroïne, il faut le dire.

En conclusion, nous finissons ce 3e volet sur un nouvel épisode frustrant, dont nous ne serons libérés que dans quelques semaines.  Moralité, j'ai bien aimé cette lecture, toujours divertissante, j'ai bien aimé l'évolution du personnage de Nate Calvin, beaucoup plus sympathique qu'au début, et j'ai bien aimé les tournures d'esprit d'Adélia, toujours aussi... Adélia.

Juste, petit message à l'auteure : stop aux rêves érotiques. C'est cruel pour tout le monde...

 

Ma note pour Hollywood en Irlande, volume 3 : ****
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Neferete
  • 1. Neferete | 12/01/2016

En faite j'ai fini par vite comprendre que tous les passages erotiques ne sont qu'un rêve. .. peut-être auront nous droits à un pick-nik audacieux

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau