Gengis Khan, José Frèches

PASSIONNANT !!!

51i7flnyi6l sx316 bo1 204 203 200

 

Résumé : Dès son enfance, Temüdjin, futur Gengis Khan, rêve de grands espaces. Son précepteur chinois, Vieille Cime, lui parle d’Alexandre le Grand : il veut le surpasser en nombre de conquêtes ! Il apprend à manier l’arc, à monter à cheval, à apprivoiser les aigles. À la mort de son père, ce nomade prend la tête du clan des Quiyat, puis, en 1206, est élu chef des Mongols. Séducteur, autoritaire, il rallie à lui de nombreux peuples, bousculant les grandes civilisations sédentaires qui l’entourent : à l’ouest, l’Europe des cathédrales, à l’est, la Chine des Song. Pour atteindre son rêve de grandeur, Gengis Khan doit se révéler impitoyable. Avec virtuosité, José Frèches nous raconte les années d’apprentissage et l’ascension fulgurante de ce guerrier implacable qui faisait corps avec ses chevaux et aimait les femmes avec passion et sensualité. Un homme qui voulait vivre tous ses rêves.

 

L'avis de Lirélie : Ce livre est véritablement envoûtant ! Il vous le faut !!! Merci aux éditions XO pour ce service presse !

Voilà comment je peux résumer mon ressenti sur ma lecture de l'oeuvre de José Frèches, qui revient avec brio sur la jeunesse d'un personnage dont tout le monde a entendu parler mais dont personne n'est vraiment capable d'expliquer le parcours.

C'est donc sous forme de roman que l'auteur nous informe sur l'ascension de celui qui va laisser un héritage dont Marco Polo vantera les mérites dans son Livre des Merveilles (XIIIe siècle).

C'est toujours intéressant de revenir sur les jeunes années de personnages, fictifs ou réels, afin de comprendre comment ils en sont parvenus à devenir des hommes ayant marqué les esprits. C'est à la mode au cinéma d'ailleurs avec des retour aux sources pour beaucoup d'illustres héros, sombres ou positifis, dans des préquelles plus ou moins réussis: on pense à la jeunesse du jeune Anakin Skywalker ou à celle d'Hannibal Lecter pour les personnages fictifs.

Ici, on comprend ce qui forge un empereur à travers des aventures palpitantes qui nous font découvrir en même temps une culture, celle des Mongols. Toujours à propos, les petits points d'information éclaircissent les pratiques des protagonistes et nous immergent un peu plus dans la rude vie des steppes et ses coutumes.

C'est donc une vraie pépite que vous aurez entre les mains quand vous vous procurerez l'ouvrage de José Frèches, que je félicite pour avoir su m'emporter dans un tourbillon romanesque en même temps qu'il ouvrait mes horizons sur un personnage sur lequel finalement, je l'avoue, je ne m'étais pas suffisamment arrêtée.

 

Ma note pour Genghis Khan, l'homme qui aimait le vent : ****

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/12/2015