Eurhope, tome 1 : Le choix - Myra G. Sellier

Les avis de Thychat et de Cloclochette

Couverture de Eurhope, tome 1 : Le choix

 

Résumé :

2293.
Alors qu’April va bientôt fêter ses dix-huit ans, elle appréhende d’intégrer le camp des « Chemins de la Vie ». Sept jours pour être évaluée, montrer ses aptitudes ou ses difficultés.
Elle ne peut pas échouer : une personne incompétente au travail n’est pas rentable pour la société et l’État impérial.
Or, on ne peut rien refuser à ce dernier : ni sa carrière, ni son destin, ni ses enfants...

L'avis de Thychat:

Eurhope est un livre qui m’intriguait et je remercie beaucoup les éditions Rebelle de me l’avoir fait découvrir.

Nous suivons April, une jeune femme déterminée dans ses choix qui souhaite le meilleur pour tous et n’hésite pas à s’engager personnellement pour sauver les causes qu’elle défend. Elle est entourée de son ami d’enfance, Gary, avec qui elle entretient une belle amitié. Bruce, Peter et les jumeaux complètent son cercle fidèle d’amis. D’ailleurs Bruce est vu comme le tombeur de ces dames, mais cache en réalité une personnalité beaucoup plus sérieuse qu’il n’y parait.

L’histoire est centrée sur une nouvelle civilisation qui se déroule dans le futur après un cataclysme qui a anéanti une bonne partie de la population actuelle. Si cette dystopie se veut utopique au premier abord, on comprend vite que c’est loin d’être le cas. Certains secrets abominables nous seront dévoilés au fur et à mesure.

Le style est fluide, maîtrisé et très descriptif. Par contre, les dialogues sont trop en retenu et j’aurais aimé que les personnages aient l’air plus naturel dans leurs différents échanges.

L’auteur dénonce des sujets importants tels que la discrimination des minorités, les dictats de la perfection ou encore le sexisme lié aux femmes et nous embarque dans un roman avec quelques rebondissements intéressants, malgré quelques longueurs et quelques facilités. Myra G. Sellier évoque également la perte du savoir des Hommes, remplacé progressivement par des machines, rendant les compétences humaines inutiles et peu à peu oubliées.

En ce qui concerne la romance, je l’ai trouvée vraiment trop rapide et convenue d’avance. J’aurais aimé plus de tension, de passion et d’embuches avant que le couple ne se forme. J’ai eu un peu de mal à suivre April qui semble troublée et plaire à tous les beaux mecs qu’elle croise, sans aucune culpabilité vis-à-vis de Bruce.

Par contre, Myra G. Sellier ne nous épargne pas face à la cruauté de certains personnages, allant même jusqu’à nous faire assister à une scène de torture sur un nouveau-né. J’avoue avoir trouvé cette scène particulièrement violente et regrette de ne pas avoir été prévenue avant. Comme vous le savez, j’ai du mal à lire des passages de ce genre, encore plus lorsqu’il s’agit d’un bébé…

La fin nous laisse présager une suite meilleure pour les habitants de Eurhope et un tome 2 avec plus d’action.

En résumé, une dystopie qui plaira aux amateurs du genre.

Ma note:

5/10

L'avis de Cloclochette :

Bonjour à tous,

Merci à Rebelle pour ce Service Presse, et merci à l’auteur également.

Eurhope m’a été proposé par Thychat, car elle sait que j’aime beaucoup la dystopie, ce fut donc un plaisir de lire ce genre que j’aime tant.

Je ne vais pas représenter les personnages, car Thychat l’a déjà fait, et ce serait un peu répétitif, je vais donc directement vous donner mon avis, qui est très positif.

Je vais commencer par l’histoire d’amour entre les personnages. J’ai apprécié le fait que même dans la dystopie, il y ait une belle histoire d’amour entre April est Bruce, et leur histoire est bien contée. Le seul hic, dans cette histoire, et j’ai pas aimé pour le coup, le fait de la grosse coïncidence : Oh ! On est peut-être frère et sœur ! Pour moi c’est du déjà vu, revu et rata revue, donc j’ai un peu été déçue là-dessus. Mais sinon, rien à redire concernant nos deux tourtereaux. Et j’ai vraiment aimé le fait qu’ils ne se quittent pas pour revenir ensemble et se requitter, comme parfois dans les dystopies. Ils restent ensemble durant toute l’histoire, s’accompagnent dans les moments difficiles.

L’auteure possède une très jolie plume, et je prendrai plaisir à lire le tome 2 d’Eurhope. Et j’aimerai bien savoir comment lui ai venue cette idée de roman.

J’ai aussi beaucoup aimé le fait qu’il y ait un couple gay. J’aime voir quand certains auteurs ont l’esprit ouvert, et c’est vraiment le cas.

Malheureusement, j’ai trouvé que ce monde futuriste, ressemble vraiment trop au notre. Je n’ai pas trouvé que l’histoire été basée trop sur April, car on est même parfois dans la tête de ses amis, ce que j’ai trouvé vraiment bien, car on ne reste pas toujours avec les mêmes idées sur les personnages.

Dans ce livre, il y a de très belles leçon de vie qui nous font apprendre de nombreuses choses. Et l’auteure traite vraiment bien les sujets qu’elle dénonce. Je pense qu’on pourrait même dire que quelque part, cette œuvre est engagée.

Les secrets abominables de cette histoire, on les retrouve aussi dans notre monde actuel, alors ce livre ce veut aussi être un peu comme un espoir, car on ne connait pas la fin, peut-être qu’elle sera bonne, comme peut-être pour notre vrai monde.

De mon point de vue, les dialogues étaient bien réels, je n’ai pas trouvé qu’ils semblaient faux.

Le seul petit (gros) hic, c’est vraiment le problème que tout ça aurait pu être dans notre monde réel, finalement, je ne trouve pas de grande grande différence entre nos deux mondes.

Comme Thychat, je trouve aussi que du côté pour le médicament, ils leur donne, et hop, il va mieux alors que longtemps c’était sans espoir, je trouve que c’est un peu trop magique.

Voilà pour mon avis.

En résumé, une dystopie très intéressante, avec son charme comme ses défauts qui font aussi la vraie nature d’un livre écrit avec amour. De belles leçons à retenir, et j’attends impatiemment de lire le tome 2.

Ma note : 8/10

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 26/10/2016