De ronces et d'écume, Danielle Guisiano

L'avis de Lirélie : Original et émouvant

913ikju5m l sl1500

 

Résumé : Après un séjour de plusieurs années dans un pensionnat en Angleterre, Évy retrouve avec bonheur sa terre d'Irlande, la tête emplie de rêves d'indépendance et de liberté. Mais le sort en a décidé autrement. Au lendemain d'un bal masqué, le réveil est plus que surprenant. Ce qu'elle considère comme pure mascarade se révèle être un vrai serment de mariage. La voilà désormais unie au sulfureux et inaccessible baron de Kerry. Et si le lien le plus indéfectible n'était pas celui contracté devant Dieu ?

 

L'avis de Lirélie : Après Les soeurs Charbrey de C. O'Donnell, j'ai décidé de continuer à surfer sur la vague des romances britanniques du XIXe siècle avec De ronces et d'écume, de Danielle Guisiano. Je voulais le lire depuis longtemps déjà, attirée que je fus, notamment par la magnifique couverture que l'auteure et sa maison d'édition ont adopté pour ce livre et qui correspond parfaitement au récit.

Autant chez Les soeurs Charbrey, la romance est plaisante et même drôle sans être vraiment originale, autant ici, on se trouve dans un registre plus sérieux, avec un chassé-croisé amoureux particulièrement frustrant et terrible pour les protagonistes.

Effectivement, le lendemain d'un bal masqué un peu trop arrosé, Evy se réveille dans la chambre de sa cousine avec un inconnu lui assurant l'avoir épousée pendant les festivités. Evidemment, l'intrus l'a confondue avec sa cousine Emmy, à qui elle ressemble comme deux gouttes d'eau, sauf pour les yeux. Obligée d'officialiser les choses pour ne pas souiller sa réputation et celle de sa famille, elle va suivre cet homme qui ne l'aime pas dans son domaine où ils vont devoir apprendre à s'apprivoiser.

Cela aurait pu tomber dans la romance facile du genre "ils se détestent mais ne peuvent s'empêcher de s'aimer et eurent beaucoup d'enfants", si Danielle Guisiano n'avait pas prévu pour ses héros un parcours semé d'embûches du début à la fin, introduisant un mystérieux homme en noir dont les desseins sont aussi sombres que ses vêtements.

Frustrante voire dramatique, l'intrigue prend vraiment le lecteur dans ses filets et on tourne les pages une à une sans pouvoir s'en empêcher. On peut dire que les personnages ne sont pas épargnés !

C'est intéressant d'ailleurs d'avoir chacun leur point de vue, cela permet de les maudire tous les deux d'être aussi stupides et aveugles. Cependant, je me suis un peu perdue entre les passages d'une focalisation à une autre dans le sens où il n'y avait pas d'alinéa ou de saut de ligne pour le montrer. C'est un peu perturbant au départ mais on s'y fait, toutefois. Cela n'empêche pas la narration d'être addictive.

Juste, pour la situation finale, véritablement romantique et émouvante, je pense, et ce n'est pas une critique mais une réflexion d'une véritable sadique des sentiments, que Danielle Guisiano a été vraiment gentille avec ses lecteurs en ayant pitié de leurs ongles rongés. J'ai adoré le dénouement mais elle aurait pu le faire encore plus traîner en longueur histoire de nous enrager davantage avant de nous accorder une délivrance dûment méritée. Il faut lire le livre pour voir où je veux en venir; je ne peux pas m'expliquer ici sans vous raconter la fin.

Bref, pour conclure, De ronces et d'écume a bien tenu sa promesse du temp où il me faisait de l'oeil. Je me suis plongée dedans à la limite de la noyade, j'ai été touchée par les personnages à l'histoire si difficile (les pauvres !!), et j'ai fini le tout avec un sentiment de grande satisfaction. Une lecture à chaudement recommander sans aucun doute.

 

Ma note pour De ronces et d'écume : ****


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

fantasybooksaddict
  • 1. fantasybooksaddict (site web) | 05/08/2015

Ce livre me tente énormément !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau