Côté Face, Tome 1 : Côté Face - Anne Denier

L'avis de Thychat

Cote face tome 1 cote face 1003372 250 400

 

Présentation de l'éditeur:

J'étais en retard et si ce n'avait pas été le cas jamais je n'aurais pris ce tram et jamais je ne l'aurais rencontré. Lui. Celui qui allait détruire ma vie en réveillant une mémoire qui sommeillait en moi et dont j'ignorais l'existence. Un autre côté de moi-même. "Te séduire, t'emmener, te torturer, te violer et t'assassiner." J'avais une vie...

 

L'avis de Thychat:

Ayant découvert ce roman via un marque page reçu avec un de mes livres troqués sur Pochetroc, cela m’avait intriguée mais également refroidie au vu de la phrase mise en avant. Puis en discutant avec une amie blogueuse qui m’a vanté les mérites de ce livre, j’ai sauté le pas. J’ai donc lu la version auto-édité de chez lulu.com. Cette lecture date d’un certain temps, mais venant tout juste de finir le tome 2, j’ai eu envie de replonger dans mes notes pour vous offrir cette chronique.

 

L’histoire est intrigante et déroutante. L’auteure met suffisamment d’indices pour qu’on comprenne assez rapidement qu’il s’agit d’une vie antérieure, mais on a du mal à en comprendre les enjeux.

 

J’ai trouvé le style d’Anne Denier assez long et descriptif, surtout dans les passages au présent. J’ai eu l’impression qu’au présent, justement, son histoire était clichée, pas crédible avec des personnages qui faisaient juste office de décors alors que dans les flashs back, l’histoire était vraiment prenante, envoutante et maitrisée. Comme si l’auteure ne prenait aucun plaisir à écrire les passages de la vie réelle, mais qu'elle s'y forçait pour pouvoir vivre cette vie antérieure.

J’ai noté certains événements mal amenés, qu'on apprend après coup alors qu'on a assisté à la scène, comme le fait que l'héroïne se soit retrouvée à l'hôpital après son agression, mais que cela ne figure pas dans la scène sous prétexte qu'elle était en état de choc. Cela perd le lecteur. Quand je suis revenu en arrière, j'ai trouvé l'ébauche d'un souvenir qui y faisait référence, mais vu la façon assez floue de présenter les choses, on peut se demander si ce souvenir appartient réellement à l'héroïne ou si c'est une autre réminiscence...

L’auteure nous plonge dans une histoire assez floue, comme dans du coton on ne voit pas les contours, l’héroïne occulte souvent ce qui se passe autour d’elle et c’est assez frustrant. Le nom des personnages nous ait cachés… on veut des réponses, ce qui nous pousse à continuer notre lecture.  De même, cette référence constante au temps, le retard, l’avance qui prend progressivement son sens, malgré l’effet trop redondant à mon goût.

Malgré tout, j’ai beaucoup aimé ce roman, notamment pour ses passages poignants et addictifs. Les personnages sont bien fouillés et amènent le lecteur à se poser un tas de questions. L'héroïne m'était assez antipathique tout de même, mais j’ai fini par m’attacher à elle au fil de son histoire.

J’ai été assez frustrée que plusieurs scènes importantes soient coupées, aussi bien l'action que les scènes poignantes. Le pari d’Anne Denier était risqué pour ne pas perdre ses lecteurs au fil des pages. J’avoue avoir trouvé ce livre parfois mal découpé, dans le sens où l'on a besoin de certains éléments pour comprendre les scènes du présent, mais cela coupe l'émotion de l'instant et il est difficile de se remettre dedans une fois revenu du flash back.

En résumé, un bon roman original et addictif, malgré quelques longueurs.

 

Ma note:

8/10

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×