Cinder - Marissa Meyer

L'avis de Thychat

cinder.jpg

Présentation de l'éditeur:

Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

L'avis de Thychat:

C’est en s’inspirant du conte de Cendrillon que Marissa Meyer a construit son univers sous le nom de Cinder. Une idée pour le moins astucieuse.

Le style de l’auteur, tout en détail, nous fait vite penser à un roman de fantasy ou de science-fiction. Malheureusement, je l’ai trouvé assez impersonnel dans le sens où on ne sent pas la touche de l’auteur. Il est assez plat, sans émotion, et c’est difficile de rentrer dans l’histoire. Les nombreuses descriptions ralentissent le rythme déjà lent du roman, bien que l’histoire soit originale et mérite qu’on s’y intéresse.

En revanche, si les descriptions sont nombreuses, j’aurais aimé plus d’explications sur certains mots de vocabulaire, comme « holocran » ou « hover ». Ce n’est qu’à la fin du livre que j’ai réussi à me représenter les holocrans, comme étant des téléphones portables ou des tablettes. Quant aux Hovers, je ne sais pas exactement à quoi cela ressemble, bien qu’on se doute que ce doit être un genre de voiture volante.

Le début reprend les bases de cendrillon, ne nous apportant rien de nouveau, donc un peu ennuyeux. Une fois les bases du roman mises en place, l’histoire commence à décoller, nous ajoutant une petite dose de suspense. Malheureusement, j’ai découvert les véritables origines de Cinder à la 50è page, alors que l’auteur nous les révèle tout à la fin… C’est dommage. Malgré cela, certains passages sont prenants et nous suivons les péripéties de Cinder avec plaisir. J’ai eu beaucoup de mal à lâcher le livre dans la dernière partie, tout s’enchaine très vite et on a hâte de savoir ce qui va arriver à Cinder. Les personnages secondaires sont également assez sympathiques.

En résumé, un livre agréable et original qui se suffit à lui-même.

Ma note:

7/10

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau