After, tome 1 - Anna Todd

Les Avis de Meloufoka et Lirélie

After

  • SourireCe livre est pour toi si tu aimes les moult details, le cucu pan pan, l'amour et les secrets

Resumé

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux...
Mais ça, c'était avant qu'il ne ne la bouscule dans le dortoir.
Lui, c'est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un " p... d'accent anglais ! " Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé.

Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle...

Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque...
Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?


Meloufoka a dit

J’avais dit plus de cucu pan pan sauf si chaudement recommandé^^

Il ne m’a pas été recommandé mais vu la couverture "énorme" médiatique, de la sortie d’after, je me suis dit allez on verra bien :-)

EN + 600 pages, là j’ai pensé, il doit avoir une grosse histoire et pas qu’une histoire de fesse !

Donc on parle de Tessa, jeune étudiante fraichement diplômée, qui entre a l’université. Elle a un petit ami, Noah, très très sérieux et sa mère également. Elle tombe sur une co locataire de chambre un peu « punk » et les amis de celle-ci sont comme la moman de Tessa n’aime pas, tatoués et piercing à gogo ! Tessa découvre la vie universitaire et ses fêtes où l’alcool coule à flot, et lors d’une de celles-ci… elle commence à connaitre, un peu + l’un des amis de sa coloc’ le mystérieux Hardin.

Bon…. Du déjà archi vu tout de même pour le thème mais parfois, enfin l’espoir, de tomber sur un fond d’histoire pas banale et qui peut nous procurer un super moment romance même avec moult détails^^. Ici ce n’était pas le cas car leur relation est l’histoire ! il n’y a quasi pas d’intrigue à part les je t’aime moi non , le rejet systématique après que ces 2 -là se rapprochent et les frotti frotta entre 2…. Le livre est très creux et la pseudo romance de je t’aime je te fuis, en 600 pages ça m’a fait mal, à la patience !!! Franchement j’aurais peut-être apprécié bcp plus ma lecture si l’auteure n’avait pas mis 3 couches de trop en sentiments troublés.

Pour les scènes un peu hots etc, ça allait quand on pense que sur autant de pages, il n’y en a pas autant que dans certains livres du même genre. Mais je ne donnerais surement pas ça a des filles(adulte et pas jeune adulte..), ça apporte une mauvaise image quand même de la femme, il faut le dire car un garçon qui se comporte autant mal avec une fille dans la vraie vie( ouiii y en a qui pensent que ça peut arriver comme ça dans la vie de tous les jours^^ )la malheureuse Tessa qui tout du long, naïve comme elle est et déjà, elle ne se connait pas elle-même….peut induire qu’il faut persévérer même en cas de gros coups durs dans une histoire sentimentale ( et là c'est pas des coups dur, Tessa doit avoir le syndrôme de Stockholm^^) !

Je m’attendais pas a une grande littérature certes mais j’ai lu des livres du même thème comme dublin street, délivre moi, beautiful disaster, loin de tout, ce si joli trouble etc etc.. et j’avais vachement bien aimé ces bouquins alors que là… rien que les prénoms, m’horripilait :p

En conclusion, pour moi l’auteure aurait dû restreindre les chapitres sur les je t’aime, je t’aime plus car ça saoule car très longs………..Je m’attendais aussi à un autre secret pour expliquer le comportement d’Hardin vis-à-vis de l’amour !

Je ne lirais pas la suite même si la fin est intrigante !


 

7/10

 

Peut vachement mieux faire!

 

 

L'avis de Lirélie (cerise sur le gros gâteau de Mel Mel) : Etant donné que la chronique de Meloufoka a attisé ma curiosité tout autant que les autres chroniques ou avis que j'ai pu lire sur le sujet, il fallait que je me procure ce best-seller comme le dit si bien la dame à la radio qui nous sert exactement le même discours qu'avec 50 nuances de Grey comme quoi il serait dommage pour votre imagination débridée de ne pas vous laisser tenter ! Comme quoi les annonceurs ne savent pas se renouveler...

Bref, je ne m'étendrai pas sur l'histoire, cela a déjà été fait mais je trouvais intéressant de confronter ma lecture avec ma collègue pour voir si nous avions le même avis.

Là-dessus, je dirai donc que sur de nombreux plans, je rejoins tout à fait Meloufoka. Une bonne centaine de pages en moins et l'ensemble aurait pu être plus digeste. Non pas que je n'ai pas été plongée à fond dans cette lecture et pour ma part, c'est ce qui en fait tout son paradoxe.

En effet, je me suis trouvée happée par l'histoire au début et j'ai trouvé intéressant cette jeune fille un peu coincée qui débarque dans une cité universitaire pour se retrouver en colocation avec une punk qui pourrait sortir toute nue de sa chambre vu que ses vêtements ne laissent guère la place au mystère. Véritable choc des civilisations ! Pourtant, il faut abattre les préjugés et les dépasser...

Bon ok ! Steph passe sa vie dans des fêtes où elle finit par cuver dans son vomi! Mais à part ça, elle est plutôt accueillante avec la nouvelle venue et franchement, les filles sont parfois tellement peaux de vache entre elles que c'est plutôt encourageant dans ce cas-là!

Teresa... Oups Tessa (elle préfère qu'on la nomme ainsi... vous avez une impression de déjà vu ??? normal et ce n'est pas fini) va progressivement s'intégrer... enfin participer au groupe formé par Steph et ses camarades, avec le fameux Hardin, anglais de son état et percé et tatoué de partout, ben de son état aussi. Et je ne parle que de l'état physique. Sur le plan psychologique, mon Dieu !!!! Mais n'allon pas trop vite.

On sent dès le départ l'attirance de Tessa pour son beau rebelle et c'est à se demander si c'est partagé. Je ne pense spoiler personne en disant qu'il y a évidemment anguille sous roche et je reprendai donc la chronique ci-dessus pour dire que les 500 pages restantes sont consacrées au je t'aime moi non plus, intéressant d'abord puis vite énervant. Pour les je t'aime, j'ai eu limite envie de vomir tant ça dégoulinait parfois et pour les moi non plus, je leur aurais bien envoyé un réveil sur la tête (même en plein jour) pour qu'ils arrêtent un peu de se hurler dessus.

Le pire est sans conteste Hardin. Au regard de ce qu'il fait subir à Tessa, on peut comprendre qu'elle crie de temps en temps. Mais franchement, on a ici l'archétype de l'ado en pleine rébellion qu'on n'a plus envie de plaindre mais simplement de baffer. Tout le monde semble trouver ça normal et l'excuse de brailler comme ça sur les gens à tort et à travers et même si Tessa se défend plutôt bien, je lui décerne la palme de la patience ou de la bêtise (au choix pour vous) pour supporter ce type. Justement, Tessa est parfois tellement naïve que c'est à se demander si elle n'est pas un peu cruche. Mais elle a eu pour mère une marâtre dominatrice et crispée du collier alors, c'est plus pardonnable. Pour Hardin, je m'attendais bien à une blessure secrète mais elle ne m'a pas suffi à me convaincre que ce jeune homme gagnait à être connu.

Dernier point, à un moment donné, il a bien fallu que je me rende à l'évidence. Nous avions 50 Nuances de Grey transposé à la fac pour plaire à un plus jeune public, d'où peut-être la retenue de l'auteure, Meloufoka, sur les scènes un peu hot. On a une jeune pucelle innocente qui tombe éperdument amoureuse d'un homme/ado torturé et qui veut le ramener dans la lumière malgré son attitude lunatique et pour le moins troublante. Hardin l'initie à des jeux dangereux même si Anastasia, qui préfère qu'on l'appelle Ana!!!, a dû entrer dans une chambre de la douleur inexistante ici.

Je conclurais en disant que malgré tous ces points négatifs, cette lecture m'a vraiment happée. Non pas du début jusqu'à la fin puisque j'ai eu envie de passer les pages plus vite à un certain moment, mais surtout au début et à la fin. Je dois dire que le final est très réussi puisque je ne m'y attendais pas du tout et que pour le coup, je fus pour le moins choquée. Par conséquent, malgré tous les aspects négatifs qui m'ont dérangés (comme l'âge des héros, un peu jeunes pour une vieille dame comme moi qui préfère des personnages plus mûrs), je recommande de lire cette oeuvre, ne serait-ce que pour vous faire votre propre avis dessus.

 

Ma note: SourireSourireSourire

 

L'avis de notre partenaire: http://leschroniquesdestia.e-monsite.com/pages/chroniques/after-saison-1-anna-todd.html

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/08/2016