Cavalier Vert, tome 5 (sortie Milady mai 2015) - Kristen Britain

L'avis de Lirélie - Kristen Britain, ô déesse de la frustration !

Cavalier vert tome 5 un clat d argent 620500 250 400

 

Résumé : La dernière confrontation explosive de Karigan avec Mornhavon l’Obscur aurait dû lui coûter la vie. Mais au lieu de trouver la mort, et la paix, Karigan s’éveille dans un sarcophage de pierre. Elle doit s’échapper avant que ce tombeau devienne le sien. Un piège tendu par Mornhavon l’attend-il au sortir de sa prison ? Et si elle parvient à se libérer, retrouvera-t-elle le monde tel qu’elle le connaît ? À moins que la magie l’ait entraînée pour toujours loin de ses amis, de son foyer et de son roi...

 

L'avis de Lirélie : Comme vous le savez, j'ai relu avec frénésie les anciens tomes de cette fantastique saga de Cavalier Vert pour pouvoir me plonger avec délice dans le dernier opus sorti au mois de mai de cette année chez Bragelonne-Milady après quatre ans de longue attente.

J'ai d'abord été surprise par la légèreté du livre qui fait quand même plus de 700 pages (100 de plus comparé au précédent) lié je pense au choix du papier et de la couverture. Quelque part sur celle-ci, bien qu'elle soit magnifique, ce qui m'a ennuyée, c'est que le titre en relief vert émeraude des autres volumes n'a pas été repris. Il reste vert, logique, mais cette écriture "2D" ne sort pas de l'ordinaire par rapport à ce qu'on a l'habitude de voir chez cet éditeur. Je ne sais pas si c'est une volonté de faire des économies mais je trouve ça regrettable esthétiquement parlant. Cela peut paraître un peu stérile et puérile comme critique mais pour une amoureuse des beaux livres, ça compte, et là, mes exemplaires de Cavalier Vert sont dépareillés dans ma bibliothèque.

En ce qui concerne l'histoire, on retrouve Karigan juste après le final explosif et terriblement angoissant du 4e tome. Après sa confrontation avec Mornhavon l'Obscur dans la forêt du Voile noir, elle se réveille dans un cercueil de pierre. Je vous laisse vous imaginer à sa place, perso, je passe mon tour. Dans tous les cas, et heureusement pour elle, on la libère de son tombeau sans le vouloir puisque ses sauveurs ne sont ni plus ni moins que des artistes de cirque qui donnent un spectacle avec pour pièce maîtresse le cercueil dans lequel Karigan est enfermée et duquel elle sort en faisant forte impression, évidemment. Perdue et désorientée, blessée même, elle s'échappe dans la nuit et ne reconnaît pas l'endroit où elle a échoué. Sauvée d'une attaque de brigands, elle est recueillie par un professeur en archéologie dont la fonction et l'émerveillement quant à sa tenue de Cavalière va mettre la puce à l'oreille de celle-ci. En effet, de quoi rêve tout historien qui se respecte ? Eh bien de faire la connaissance d'un personnage historique qui lui permettrait de mieux comprendre l'époque qu'il étudie !

Et voilà le coeur du problème. Karigan est désormais un objet d'étude vu qu'elle a fait un bond dans le futur de 186 ans. Seule, ses amis disparus, la magie l'ayant presque abandonnée, notre héroïne est au comble du désespoir. D'autant plus que l'avenir qu'elle découvre s'est construit sur les ruines de son ancien royaume et sur ses habitants réduits en esclavage par un empereur tout puissant et éternel qui gouverne depuis lors. Karigan, devenue pour sa sécurité la nièce un peu folle du professeur Beltombe, son sauveur et accessoirement résistant de l'ombre à l'oppression du tyran, va tout faire pour rentrer chez elle mais pas avant d'avoir trouver le moyen de vaincre le futur empereur dans le passé.

Que dire de cet ouvrage ? C'est très bien écrit, et je me suis surprise à rigoler plusieurs fois malgré la tension ambiante grâce au talent de Kristen Britain pour faire varier les émotions de son lecteur. Karigan est égale à elle-même: combattive, courageuse, aimante et profondément humaine. C'est ce qui la rend vraiment attachante. On souffre avec elle de la perte de ses amis et de son monde en vérité; imaginez-vous propulsé dans un futur où tous vos proches ont péri de vieillesse ou dans le cas de Karigan, carrément assassinés par un tyran sans pitié, tyran qui use des machines, de la magie et de la bassesse humaine pour se maintenir au pouvoir pour l'éternité, sans laisser la moindre once d'espoir à ses sujets quant à l'amélioration de leurs conditions de vie (j'ai aimé le parallèle fait avec la Révolution Industrielle et la pollution des industries naissantes, pollution encore d'actualité; petit message caché aux sociétés contemporaines sur l'oubli des véritables valeurs pour acquérir toujours plus de puissance). Pas glop, donc. Imaginez-vous aussi apprendre les codes d'une société où la femme n'a pas son mot à dire, est infantilisée au point de devoir cacher son visage dans la rue (pas besoin forcément d'imaginer, il suffit de regarder ce qui se passe dans certains pays ; re-encore petit message aux sociétés qui rabaissent la femme à l'état d'objet?), imaginez-vous devoir faire sans arrêt attention à vos paroles en sachant qu'il est possible que vous ne rentriez jamais chez vous. Re pas glop ! On ne peut donc qu'être de son côté, surtout après toutes les épreuves qu'elle a déjà traversées.

On suit donc tout le long du livre son évolution dans ce monde et parfois, on retrouve quelques personnages du passé qui s'inquiètent de sa disparition dans leur propre temps. Je dirais que c'est bien là le problème. Les personnages secondaires de ce volume sont sympathiques et le professeur Beltombe fait penser à un vieil oncle affectueux, il n'y a rien de désobligeant à dire sur eux. Toutefois...

Désolée Kristen Britain mais ce ne sont pas Zacharie, ou le capitaine Stèle ou Garth ou les autres cavaliers verts. J'ai eu beau suivre cette histoire avec attention et trouver qu'elle tenait vraiment bien la route hormis quelques points qui m'ont laissée perplexe (la triple personnalité de l'empereur manque d'explication tout comme le sort réservé à l'ami de Mont-d'Ambre), je suis restée intensément frustrée par ce tome dans lequel Karigan n'interagit au final avec quasiment personne (de son époque j'entends). Il y a également un aspect qui m'a dérangée et pas des moindres mais ne souhaitant pas spoiler, je ne vais pas épiloguer dessus; tout ce que je dirais, c'est que ça concerne une certaine histoire d'amour. Cela commence à peser.

Je n'aime pas les séries à rallonge (ex: La communauté du Sud ou je ne savais plus qui était qui au 12e opus); pour tenir les gens en haleine jusqu'au bout, il faut leur donner du grain à moudre. Jusqu'ici, côté coeur, c'était plutôt réussi, mais dans ce tome, je n'ai pas trouvé une vraie satisfaction, plutôt une intense frustration, qui ne pourra qu'aller en augmentant car l'auteure n'a pas une cadence d'écriture très rapide. Ce n'est pas un reproche mais deux à quatre ans d'attente entre les volumes d'une saga, je trouve ça long et je me demande du coup combien de tomes encore Kristen Britain nous réserve pour la suite.

Moralité, j'ai aimé malgré tout ce 5e opus de Cavalier Vert, mais ce bond dans le futur est finalement une parenthèse assez triste dans la guerre qui se profile. C'était certes nécessaire, c'était certes bien rendu, il y a encore beaucoup d'action et le souffle épique est bien présent... mais au bout du compte, j'ai attendu quatre ans une évolution affective qui n'a pas l'air de vouloir se simplifier, et ne serait-ce qu'en raison d'un voyage dans le temps, elle n'a pas pu vraiment être traitée.

N'empêche, je me jetterai sans hésiter sur le 6e tome quand il sortira. C'est un fait, je suis accroc. C'est mon présent, c'est mon futur, et celui-là, en guise de lecture, sera évidemment bien plus plaisant que celui auquel Karigan a été confrontée.

 

Ma note pour Cavalier Vert tome 5 :

Cavaliert Vert - Kristen Britain (Tomes 1 et 2)

Cavalier Vert - Kristen Britain (Tomes 3 et 4)

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

lirelie

On est tout à fait sur la même longueur d'onde ! ^^
Honnêtement, j'avais aimé l'univers particulier des cavaliers et j'ai encore plus accrochée avec la romance contrariée de Zacharie et Karigan mais là, ça devient pesant.

Laurence
  • 2. Laurence | 07/06/2015

Tout comme toi j'ai été déçue....j'ai lu les 4 tomes en un semaine. 2 jours plus tard le cinquième sortait. Honnêtement celui-ci était tout à fait dispensable...pour toutes les raisons que tu as citées , parce que aucun élément neuf n'est apporté, parce que grand- mère et sa petite fille m'ont passablement énervée parce que j'ai encore pleins de questions sans reponse ...mais encore 4 ans, c'est trop long!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/08/2015