Bons baisers du vampire - Kerrelyn Sparks

L'avis de Thychat

 

bons-baisers-du-vampire.jpg

 

Présentation de l'éditeur:

Roman Draganesti est homme charmant, beau et riche mais c’est aussi un vampire qui a perdu l’un de ses crocs car il a enfoncé ses dents dans quelque chose qu’il n’aurait pas dû. Maintenant, il a une nuit pour trouver un dentiste avant que ses capacités de guérison naturelle réparent la plaie, le laissant déstabilisé par rapport à son éternité. Les choses ne vont pas bien non plus pour Shanna Whelan... après avoir assisté à un assassinat macabre par la mafia russe, elle apprend qu’elle est la prochaine sur leur liste. De plus, sa carrière de dentiste semble être en pente descendante suite à sa peur du sang. Lorsque Roman la sauve d’une tentative d’assassinat, elle se demande si elle a trouvé l’homme qui peut la sauver et la garder en vie. Bien que l’attraction entre eux soit immédiate et toride, cela suffira-t-il pour qu’elle surmonte sa peur du sang pour réparer la dent de Roman ? Et si elle y parvient, pourra-t-elle faire en sorte que Roman n’utilise pas ses canines sur elle ?

 L'avis de Thychat:

Le résumé de ce livre nous promettait une histoire assez marrante, c’est donc avec plaisir que je l’ai entamé. Autant dire que la lecture s’est vite révélée hilarante et que j’ai même dû m’arrêter de lire à cause d’une grosse crise de fou rire. Un recors !

L’univers de Kerrelyn Sparks a un fort potentiel loufoque et humoristique. C’est plutôt agréable de se retrouver dans une atmosphère de ce genre qui traite la bit-lit de façon plus décalée et originale avec des personnages secondaires aussi bien travaillés que nos deux héros.

La première partie du roman est assez dynamique et nous offre un bon équilibre entre humour, action et romance. La tension entre les personnages est très présente et les situations carrément hilarantes, sans parler de l’action qui ajoute une petite dose d’urgence.

La seconde partie, en revanche, m’a un peu déçue, car le rythme s’essouffle. On retombe dans certains clichés du genre, même si Kerrelyn Sparks nous sert encore de bonnes répliques et d’autres situations amusantes. La tension du début laisse place à une romance un peu fade et too much, malgré quelques scènes émouvantes.

Le style quant à lui est assez atypique et on ressent bien que la traduction est canadienne. Certaines tournures de phrases et expressions m’ont vraiment fait grincer des dents, mais on arrive tout de même à passer outre et à se plonger dans l’histoire. Il y a également quelques répétitions un peu gênantes, car cela alourdit le récit, sans parler des dialogues qui ne sont parfois pas clairs, dans le sens où l’on n’arrive pas toujours à déterminer qui parle.

 Dans l’ensemble, cette lecture s’est révélée agréable et vraiment hilarante au début. Pour ceux qui ont un petit coup de blues, je vous la conseille vivement.

Ma note:

7/10

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau