Beautiful Stranger - Christina Lauren

L'avis de Thychat

Présentation de l'éditeur:

Après avoir suivi les aventures de Bennett et Chloé dans Beautiful Bastard, voilà maintenant l'histoire de Sara Dillon, une amie de notre précédente héroïne et du séducteur anglais, Max Stella, rencontré à New York. En rompant avec son petit ami infidèle, et filant s’installer à Manhattan, Sara a décidé de reprendre sa vie en main. Nouveau travail, nouvelle vie et nouvelle attitude : les hommes c’est fini, au moins pour une relation durable. À peine arrivée, elle va pourtant tomber sur un superbe spécimen masculin d’origine britannique, Max Stella, connu du tout New York pour son amour des femmes. Jamais une seule n’a su le retenir. Jusqu’à Sara, et les photos coquines qu’elle le laisse prendre d’elle, il ne s’était jamais posé la question de construire un couple. Face au charme viril de Max, Sara sait que finalement elle ne renoncera pas à tous les plaisirs que les hommes peuvent lui offrir...

Mon avis:

 

Après avoir dévoré et adoré Beautiful Bastard, c'est avec une certaine impatience que j'ai commencé celui-ci. D'abord conquise par l'extrait de la boite de nuit, la chance me sourit lorsqu'une amie me l'offre.

 Si le début paraissait prometteur et nous laissait espérer une suite à la hauteur de Beautiful Bastard, le reste m'a vite fait déchanter. Ce livre n'est autre qu'une romance pornographique, sans scénario, sans émotion, je dirais même sans intérêt. Beaucoup d'expressions m'ont fait mourir de rire, voir dégoutée au vu de la finesse de l'écriture et de la vulgarité omniprésente... Ici, il n'est pas question de romance, mais bien de sexe, quitte à placer une ou deux réunions avec d'autres personnages et quelques dialogues pour meubler le creux du scénario...

 Voici trois extraits sélectionnés avec soin (si, si) et tout ça sans dépasser la page 150:

 "Je ferme les yeux et je me rappelle les sensations de mon orgasme. J'étais comme un câble mis à nu, branché dans le mur. Vu sa puissance, j'aurais pu illuminer la pièce entière, mais toute l'électricité m'a parcourue à la place."

 "- Ne ferme pas les yeux, ne ferme pas les yeux, putain! Je vais jouir.

En disant ça, mon corps se met à trembler,et je remplis le préservatif de sperme."

 Et ma préférée, celle qui m'a littéralement fait mourir de rire:

 "Les mains de Max passent sous ma robe, sur mes hanches, mon ventre, jusqu'à mes seins.

- Putain, ta peau est douce...

L'une de ses mains glisse le long de mes côtes et s'installe entre mes jambes, dans mon marécage."

 Outre le style vulgaire et le manque cruel de scénario, on aurait pu espérer que l'auteur se rattraperait sur la psychologie des personnages... Eh bien non, Sarah et Max sont tellement fades qu'ils sont vite éclipsés lorsque notre couple Bennet / Chloé entre en scène...

Ce deuxième roman a clairement été écrit suite au succès du premier opus, mais dans leur précipitation les auteurs ont largement bâclé ce roman.

En résumé, un livre dont on peut largement se passer!

 

Beautiful Bastard - Christina Lauren

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/05/2016