Avant toi - Jojo Moyes (COUP DE COEUR)

Chronique de Lizzie et de Lirélie


Avant toi 3788833 250 400

 

Résumé :

«  Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que six mois pour le faire changer d’avis. »

 

L'avis de Lizzie :

Se retrouvant sans un emploi, dans une petite ville où les propositions de travail se font rares, Louisa Clark, dit Lou, se retrouve obliger de faire des petits boulots afin d’aider sa famille à s’en sortir financièrement. Entre son grand-père malade, sa sœur mère célibataire, son père qui risque de se retrouver chômage et sa mère, femme au foyer, tout le monde compte sur son salaire.

Devant le peu d’opportunités qui s’offrent à elle, elle accepte un entretien pour un poste d’aide-soignante auprès d’un tétraplégique et, contre toute attente, obtient le job. Commence alors son combat pour se faire accepter de Will, mais aussi pour lui sauver la vie.

 

« On a qu’une vie. C’est le devoir de chacun de la vivre aussi intensément que possible. »

 

Je ne peux même pas trouver les mots justes pour exprimer ce que j’ai ressenti tout au long de ma lecture. C’est le genre de livres pour lesquels quoi qu’on dise, cela n’est jamais suffisant, cela semble trop banal. Je n’avais ressenti cela qu’une fois, avec le roman « Ma vie pour la tienne »

 

La plume de l’auteur est addictive, sans lourdeur. Jojo Moyes arrive à mettre le lecteur dans une position d’acteur et non plus de spectateurs.

 

« Certains jours, Clark, tu es plus ou moins l’unique chose qui me donne la force de me lever. »

 

On s’imagine à la place de Lou, prête à tout pour redonner le sourire à Wil et lui montrer que la vie mérite d’être vécu et on s’imagine à la place de Will, en train de souffrir à cause de son état physique, mais aussi mentalement. Souffrir du regard des autres, d’être dépendant, de savoir que l’espoir d’aller mieux n’est qu’une illusion.

 

On finit par s’y investir émotionnellement et par souhaiter à tout prix cette fin heureuse de conte de fées avec la petite phrase « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants .»

 

« Je lui ai dit que je l’aimais, a-t-elle avoué dans un murmure. Et il m’a répondu que ce n’était pas assez, a-t-elle ajouté en levant vers moi ses yeux immenses et infiniment tristes. Comment est ce que je vais pouvoir vivre avec ça ? »

 

J’ai ri avec eux, j’ai aimé avec eux et j’ai pleuré avec eux. Leur histoire est l’une de celle qui m’a marqué au fer rouge.

 

 

Coup de coeur

 

 

L'avis de Lirélie : Avis aux préposés aux mouchoirs ! Va y avoir du boulot !

 

Alors, comme beaucoup de monde, je pense, je n'avais JAMAIS entendu parler de Jojo Moyes et de ce livre, "Avant toi". Mais comme tout le monde également, je ne pouvais guère faire autrement que de m'intéresser à l'engouement suscité par la sortie du film qui s'en est inspiré. Donc, par curiosité, et voyant moult commentaires positifs sur cette oeuvre, je l'ai téléchargée sur mon kindle en guise de lecture de vacances.

 

Bien m'en a pris. Je voulais lire le livre avant de voir le film et je ne regrette pas mon choix car je suis maintenant convaincue qu'il serait temps que je me bouge les fesses pour aller au cinéma admirer la mise sur écran de cette histoire plutôt émouvante.

 

Je ne referai pas le résumé, c'est inutile. Je ne parlerai ici que des points qui m'ont le plus marquée.

 

D'abord, j'ai apprécié le choix de l'environnement familial de chacun des deux protagonistes. Les proches de Lou sont plutôt sympathiques et leurs réparties donnent un peu de piquant à l'ensemble. On pourrait dire que les taquineries du père de Louisa sont de l'ordre de la vacherie, mais c'est plutôt drôle et je l'aime bien ce grand bourru. La soeur chiante et intelligente, le neveu qui aime répéter les gros mots, le grand-père dans son monde, la mère angoissée, tous sont attachants. Le cadre ouvrier est plutôt bien retranscrit et on s'y croirait.

 

Quant au monde de Will, l'auteure n'a pas cherché à souligner l'extravagante richesse et c'est un point qu'il me semble important de notifier. On sait qu'il était très riche avant son accident, qu'il l'est encore et bien plus que ce qu'en peut rêver Lou, mais il n'en est pas fait étalage, tout cela au profit de la narration de la relation si particulière qui unit Will et Louisa.

 

Nous sommes dans une romance, mais une romance tout en discrétion, tout en élégance et en dignité. L'auteure effleure de sa plume des événements qui vont pourtant nous sauter en pleine figure et c'est une délicatesse que j'ai appréciée. Pas de blabla, pas de déclaration dégoulinante. La retenue est de rigueur pour amplifier des sentiments déjà très forts, mais qui ne nous font jamais oublier le pourquoi de ce qui les a réuni.

 

Et ce pourquoi est tout simplement... triste. Le handicap prend toute sa place ici et son traitement n'est jamais facile car l'auteure, bien renseignée, distille des éléments concrets qui vous obligent à vous poser des questions sur votre propre situation et surtout, à compatir avec ceux qui le vivent au quotidien.

 

Entre mélancolie et rire, vous basculerez des deux côtés de la force pendant cette lecture, c'est moi qui vous le dis. Moi, qui dégoulinais des yeux et du nez sur ma chaise de camping alors que j'arrivais au bout du roman.

 

Oh oui. Rire et larmes, c'est ce qui vous attend.

 

 

Ma note pour "Avant toi" de Jojo Moyes :

*****

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 06/08/2016