Anita Blake, Tome 19 : Coups de Feu - Laurell K. Hamilton (Coup de coeur)

L'avis de Thychat

Présentation de l'éditeur:

Ma pire ennemie, première vampire et créatrice de leur race ténébreuse, est de retour. Tout ce qu’il lui manque c’est un corps, et il semble qu’elle a jeté son dévolu sur le mien ! D’autant qu’elle pourrait se servir du pouvoir de mon triumvirat avec Jean-Claude et Richard pour s’en emparer. Je n’en suis pas à mon premier combat, mais tout le monde me dit de fuir, y compris mes ennemis ; car même si je reste l’exécutrice, affronter une déesse pourrait bien m’être fatal…

L'avis de Thychat:

Quand j’ouvre un nouveau tome d’Anita Blake, c’est toujours avec impatience. Le style et l’univers de Laurell K. Hamilton ont quelque chose d’envoutant. Anita est et restera l’un de mes personnages préférés.

Si au début de la série, elle peut paraitre un peu sociopathe, au fil des tomes on apprend à découvrir ses facettes cachées. Derrière une apparence de dur à cuire, elle cache une personne sensible qui veut sauver tout le monde. Malheureusement pour elle, ce n’est pas possible.

Le début de ce nouveau tome m’a tout de même paru un peu long à démarrer. En effet, les trop nombreuses descriptions sur le spectacle de l’école de Matthew m’ont un peu lassée et je n’ai pas trouvé cela utile dans l’histoire. Par contre, la suite à largement rattrapé tout ça.

Dans ce tome, Anita a encore évoluer. Moins « chiante » et plus conciliante, elle fera son possible pour se conformer à ce qu’on attend d’elle.

J’ai particulièrement adoré le pétage de plomb d’Asher qui a mis beaucoup de piment. Richard a également fait un surprenant virage à 360°. Un revirement qu’on n’attendait plus, même si je trouve cela un peu trop par rapport à sa personnalité. Si ce changement est principalement dû à ses multiples séances chez son psy qui l’aide à s’accepter tel qu’il est, j’ai trouvé que cela dénaturait un peu le personnage. J’adore quand Richard est chiant, lol.

Concernant le harem d’Anita, il s’agrandit toujours plus, mais un certain équilibre commence à se mettre en place. J’ai beaucoup aimé le fait que Laurell K. Hamilton approfondisse les relations entre ses personnages principaux : Nathaniel, Micha, Jean Claude, Richard et Asher.

Les intrigues politiques continuent à s’épaissir pour devenir de plus en plus compliquées, nous réservant encore bon nombre de surprises.

J’ai adoré le message que Laurell K. Hamilton essaye de nous transmettre à travers les différentes luttes de pouvoir entre Anita et ses ennemis : L’amour est quelque chose de plus fort que les ténèbres. Un état d’esprit dans lequel je me retrouve totalement.

Un petit bémol cependant sur le nombre impressionnant de personnages, c’est assez difficile de se souvenir de tout le monde, surtout après 19 tomes. Un petit lexique ne serait pas de refus à la fin de chaque tome ;)

En ce qui concerne les scènes de sexe, ce tome est réservé à un public averti, car il comporte plus d’une partouse. Et oui, Anita ne se contente plus de deux hommes, mais parfois de cinq voir plus qui sont tous plus ou moins bi. Bref, cela étant bien écrit et étant lié aux pouvoirs en constante évolution d’Anita, ça ne m’a pas dérangée.

Comme dans la plupart des tomes, j’ai été surprise par les nombreux rebondissements et j’ai adoré les dialogues. L’humour est toujours présent par touche subtile, ce qui est appréciable.

Encore une fois, l’univers et le développement des aventures de notre chasseuse de vampire préférée est génialissime !

Ma note:

10/10

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau