After, saison 2 - Anna Todd

L'avis de Lirélie - Beaucoup de bruit pour rien, ou si peu !

71dwnzyay8l

Résumé : Hardin n'a rien à perdre... sauf elle. Après leur rencontre la vie ne sera plus jamais la même. Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait bien partie. Tessa sait qu'Hardin peut être cruel, mais quand les origines de leur relation et son mystérieux passé lui sont révélés, cela lui fait l'effet d'une bombe. Tessa est hors d'elle. Hardin sera toujours... Hardin. Mais est-il vraiment le mec dont Tessa est tombée éperdument amoureuse, en dépit de son caractère colérique, ou est-il un étranger, un menteur depuis le début ? Doit-elle s'en séparer ? Ce n'est pas si facile. Le souvenir de ses bras autour d'elle... de sa peau qui l'électrise... de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Pourtant, Tessa n'est pas sûre qu'elle pourra supporter une autre promesse non tenue. Elle a mis toute sa vie entre parenthèses pour Hardin – l'université, ses amis, sa relation avec sa mère, son petit ami, même son début de carrière. Mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu'il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, mais il veut se battre pour elle ! Mais peut-il changer ? Va-t-il changer... par amour ?

 

L'avis de Lirélie : Pour une fois, chers lecteurs, je pense faire court. Non pas que mes chroniques fassent deux pages d'habitude mais là, je ne compte pas m'étendre, je pense que ça n'en vaut pas la peine.

Comme vous aviez pu le constater avec nos avis précédents à Meloufoka et à moi sur le premier volet de la saga After, la lecture de cette oeuvre n'est pas de tout repos et offre une variété d'émotions. J'ai sûrement été plus clémente que ma camarade pour le tome 1 en disant que j'avais été happée par l'histoire alors même que certaines choses me dérangeaient. La relation en yoyo de nos deux héros et le climax final avaient su toucher ma corde sensible, de fait, j'étais tout à fait disposée à lire le tome 2. Ce que j'ai fait...

Ce que j'aime surtout dans les histoires d'amour, c'est la tension sexuelle entre les personnages quand tout le monde sait qu'ils sont faits l'un pour l'autre à part eux, donnant lieu à des regards et des situations drôles et touchantes. Après, une fois l'amour consommé, j'ai parfois du mal à rester scotchée au livre parce qu'on tombe dans le cul-cul la praline si on n'a pas des péripéties dignes d'intérêt. J'en parle en tant que lectrice mais aussi en connaissance de cause en tant qu'auteure puisque l'enjeu est de tenir le public en haleine jusqu'au bout, même quand les personnages se déclarent. Si je prends pour exemple une série TV comme Loïs et Clark, elle a marché jusqu'à ce qu'ils tombent dans les bras l'un de l'autre et après, ça s'est essoufflé (aussi parce que franchement, ça devenait du grand n'importe quoi).

Pour After, on n'est pas dans le même registre vu que l'eau de rose ici se transforme en bière et que les caresses se transforment en beuglements. L'auteure a joué sur le suspense liée à la fin du 1er tome. Tessa va-t-elle pardonner à Hardin ? Hardin va-t-il être moins psychopathe ? euh pardon... moins... Hardin ? (pour reprendre l'idée du résumé). On retourne donc dans le je t'aime moi non plus qui m'avait un peu agacée dans le volume précédent mais qui là, m'a franchement énervée parce qu'en gros, c'est toute l'intrigue.

Quand ce n'est pas Hardin qui débloque avec Tessa qui lui hurle dessus, c'est Tessa qui débloque avec Hardin qui lui vocifère dessus en cassant la baraque, au sens propre du terme ! J'ai lu le livre jusqu'au bout et jusqu'au bout je me suis dit, il va se passer vraiment quelque chose d'autre ! Eh non. Un mot : yoyo ! En haut, en bas, en haut, en bas... Ah ! Couché aussi pour faire la bête à deux dos !

Autant les scènes de sexe dans la saison 1 sont limitées, autant Anna Todd se rattrape ici ! Et quand elles sont placées sous le point de vue de Hardin, nous avons du Shakespeare en puissance ! La nouveauté ici, c'est d'avoir des passages en focalisation interne pour les deux personnages et en général, c'est sympa d'avoir le point de vue de "l'autre". C'était le cas, ici, il faut être honnête. On apprend à mieux cerner ce jeune homme qui est aussi vulgaire dans sa tête que quand il parle aux autres. Vous me direz, c'est logique ! et je le pense tout à fait ! Mais si vous avez suivi quelques unes de mes chroniques, vous savez que l'omniprésence de mots orduriers n'est pas ma tasse de thé. Je ne suis pas Mère Thérésa mais bon... Voir deux amoureux qui passent leur temps à s'envoyer des "Putain, Tessa!" "Putain, Hardin, tu fais chier!" ou  encore "elle monte et descend sur ma bite" (pardon mais ce n'est pas de moi), excusez, mais à la longue (sans mauvais jeu de mots... ouais je sors !) ...

Bref !

Je tire mon chapeau à l'auteure pour avoir écrit 700 pages environ avec tout ça. Sérieusement ! Moi, je n'en serai pas capable. Le problème, c'est que l'enthousiasme du début est vite retombé et c'est peut-être cette déception qui me pousse à être si sévère dans cette critique, chose qui ne m'est pas aisée vu que je suis un vrai coeur tendre. Mais je pense qu'il faut être honnête et que quand on n'a pas aimé, il faut le dire. Je ne remets pas en cause l'écriture d'Anna Todd, qui suis-je pour ça? Ce que je regrette, c'est d'avoir espéré à toutes les pages une réelle évolution des personnages et qu'en réalité, leur immaturité et leur verbiage à n'en plus finir n'a pas permis cet accomplissement. Alors j'attendais du coup un climax du feu de Dieu.

Il y a bien eu un climax.

Mouais...

 

Ma note finale : SourireIncertain 

(je ne mettrai pas une "étoile", ce ne serait pas juste vu que je l'ai lu jusqu'au bout mais la 2e est mitigée).

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/06/2015